CASSIS Feuille

Ribes nigrum

Botanique

Le cassis est un arbrisseau d’environ 1,5 m de haut, buissonnant, dont l’odeur aromatique provient de petites glandes résineuses jaunes situées sous ses feuilles. Elles sont caduques, alternes, pétiolées, tri ou pentalobées, pubescentes et pâles en dessous. Elles sont récoltées de mai à juillet. Ses baies sont pulpeuses, noir-brillant, au saveur aromatique, rassemblées en grappes pendantes. Le cassis pousse actuellement à l’état sauvage en Europe centrale et orientale, en Asie septentrionale ainsi que dans le Nord-Est de la France.
 
Le cassis est à la fois une plante moderne et très ancienne, dont la connaissance des propriétés médicinales se transmettait de génération en génération. En France, les vertus médicinales du cassis furent mises en avant dès le XVIème siècle dans l’ouvrage « La vénerie » de Jacques du Fouilloux qui lui reconnaissait le pouvoir de guérir les morsures de vipère. Il fut ensuite décrit au XVIIIe siècle comme un remède à tous les maux dans « Les propriétés admirables du cassis », écrit par l’Abbé Bailly de Montaran. On le disait « fortifiant, tonique, apéritif, diurétique et propre à chasser la pierre ».

Principales indications

En rapport avec ses propriétés anti-arthritiques et anti-inflammatoires :

  • Arthrose
  • Rhumatismes dégénératifs
     

En rapport avec ses propriétés anti-inflammatoires à tropisme respiratoire :

  • Infections ORL-Pulmonaires à répétition chez l'enfant.


En rapport avec ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires:

  • Récupération post infectieuse
  • Fatigue suite à un surmenage ou à des efforts physiques intenses
     

En rapport avec ses propriétés hypo-uricémiantes et uricosuriques :

  • Lithiase rénale ou goutte.



CASSIS Feuille

Principales propriétés pharmacologiques

Action antioxydante
 
 
Action anti-inflammatoire
 
  • Médiateurs de l’inflammation : L’extrait de feuille de cassis est utilisé traditionnellement dans le traitement des manifestations articulaires douloureuses mineures8.
  • Médiateurs de la migration leucocytaire
 
Anti-oedémateux
 

Anti-inflammatoire pleural :
 

Dans le modèle inflammatoire de pleurésie, les OPC de feuille de cassis ont permis une diminution dose-dépendante du volume d’exsudat ainsi que de l’infiltration de la cavité pleurale par les polymorphonucléaires neutrophiles9,11.

 

Action analgésique périphérique

 
Usage traditionnel
 

De manière traditionnelle l’extrait de feuilles de cassis est reconnu pour ses propriétés diurétiques intéressantes en cas d’hyperuricémie (goutte) et d’hyperuricosurie8,13. Il est également parfois cité comme hypotenseur13.

Associations de plantes avec CASSIS Feuille

  • Prévention des allergie (acariens, poussière, poils d’animaux) ou allergies saisonnières (graminés, pollens) + Thym
 
  • Asthénie post-chirurgicale ou convalescence + Ginseng
  • Récupération post-infectieuse après 65 ans + Réglisse
 
  • Syndrome d’épuisement, côté surrénalien
  • Hypotension chronique
 
 
  • Arthrose (prévention), entorses, tendinites chroniques  + Prêle
  • Asthénie post-infectieuse
 
 
  • Allergies respiratoires (prévention enfant)
  • Infections à répétition sur terrain allergique (enfant)
  • Otites séreuses
 
  • Infections à répétition (système immunitaire immature)
 
  • Toux trainante
 
  • Hémorroïdes, jambes lourdes et varicosités

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

La feuille de cassis est contre-indiquée en cas d’oedèmes liés à une insuffisance cardiaque ou rénale. Hypersensibilité aux substances actives (EMA).

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
  1. ADZET T et al. Hepatoprotective activity of polyphenolic compounds from Cynara scolymus against CCl4 toxicity in isolated rat hepatocytes. J Nat Prod. 1987 ; 50 (4) : 612-7.
  2. BRUNETON J. Pharmacognosie : phytochimie et plantes médicinale, 3ème Ed. Tec & Doc., 1999, 247-9.
  3. ENGLISCH W et al. Efficacy of Artichoke dry extract in patients with hyperlipoproteinemia. Arzneimittelforschung. 2000 ; 50 (3) : 260-5.
  4. GEBHARDT R. Anticholestatic activity of flavonoids from artichoke (Cynara scolymus L.) and of their metabolites. Med Sci Monit. 2001; 7 Suppl 1 : 316-20.
  5. GEBHARDT R. Antioxidative and protective properties of extracts from leaves of the artichoke (Cynara scolymus L.) against hydroperoxide- induced oxidative stress in cultured rat hepatocytes. Toxicol Appl Pharmacol. 1997 ; 144 (2) :279- 86.
  6. GEBHARDT R. Inhibition of cholesterol biosynthesis in primary cultured rat hepatocytes by artichoke (Cynara scolymus L.) extracts. J Pharmacol Exp Ther. 1998 ; 286 (3) : 1122-8.
  7. HOLTMANN G et al. Efficacy of artichoke leaf extract in the treatment of patients with functional dyspepsia: a six-week placebo controlled, double-blind, multicentre trial. Aliment Pharmacol Ther. 2003 ; 18 (11-12) : 1099-105.
  8. KONO Y et al. The suppression of the N-nitrosating reaction by chlorogenic acid. Biochem J. 1995 ; 312 (Pt 3) : 947–953.
  9. MARAKIS G et al. Artichoke leaf extract reduces mild dyspepsia in an open study. Phytomedicine. 2002 ; 9 (8) : 694-9.
  10. SAENZ RODRIGUEZ T et al. Choleretic activity and biliary elimination of lipids and bile acids induced by an artichoke leaf extract in rats. Phytomedicine. 2002 ; 9 (8) : 687-93.
  11. SHIMODA H et al. Anti-hyperlipidemic sesquiterpenes and new sesquiterpene glycosides from the leaves of artichoke (Cynara scolymus L.): structure requirement and mode of action. Bioorg Med Chem Lett. 2003 ; 13 (2) : 223-8.
  12. SPERONI E et al. Efficacy of different Cynara scolymus preparations on liver complaints. J Ethnopharmacol. 2003 ; 86 (2-3) : 203-11.
  13. WALKER AF et al. Artichoke leaf extract reduces symptoms of irritable bowel syndrome in a post-marketing surveillance study. Phytother Res. 2001 ; 15 (1) : 58-61.