CURCUMA Rhizome

Curcuma longa

Botanique

Le curcuma est une plante herbacée et vivace. Le rhizome donne naissance à une tige portant à la base des gaines foliaires et de très grandes feuilles pétiolées, acuminées et oblongues. Les fleurs zygomorphes apparaissent au niveau du sol et possèdent 3 sépales soudées et 3 grands pétales jaunes.
Originaire d’Inde, la plante ne supporte pas le gel et exige une culture sous climat tropical (Asie tropicale, Afrique et Antilles). La récolte du rhizome (primaire ovale et secondaire allongé) a lieu une fois que les parties aériennes sont fanées, soit environ 8 à 10 mois après la mise en culture. Le rhizome est la partie de la plante utilisée en phytothérapie.
 
Connu depuis des millénaires, principalement en Asie, le curcuma est utilisé, non seulement comme épice, mais aussi comme plante médicinale. C’est un des constituant du « curry », avec la coriandre, la cannelle, le piment de Cayenne, la girofle, la muscade et le gingembre. L’une des molécules actives, la curcumine, est un colorant jaune (E100) très utilisé dans l’alimentation (moutardes, fromages, pâtisseries).

Principales indications

En rapport avec ses activités cardio protectrices :
 
  • En prévention des risques cardiovasculaires : athérome et athérosclérose en particulier.

 

En rapport avec ses activités gastro-intestinales :

  • Gastrites, ulcères gastroduodénaux.
  • Troubles fonctionnels intestinaux, avec ou sans signes de perméabilité intestinale.
 
En rapport avec ses activités hépatiques :
 
  • Hépatites, stéatoses, hépatosidéroses.
  • Polymédication de la personne âgée.
 
En rapport avec ses activités hépatobiliaires et pancréatiques :
 
  • Dyspepsie
  • Dyslipidémie
  • Syndrome métabolique
  • Lithiase biliaire
 
En rapport avec ses activités anti-inflammatoires :
 
  • Arthrose, rhumatismes inflammatoires
CURCUMA Rhizome

Principales propriétés pharmacologiques

Activité anti-inflammatoire et antioxydante
 
  • Les curcuminoïdes sont des donneurs d’électrons, assurant ainsi la neutralisation des radicaux libres et des formes réactives oxygénées. Les curcuminoïdes exercent notamment une protection vis-à-vis de la peroxydation lipidique.
  • De nombreux composés du curcuma présentent des effets anti-inflammatoires, principalement via les composés volatiles comme le germacrone (sesquiterpène isolé des huiles volatiles). Ces effets bénéfiques sont montrés aussi bien in vitro qu’in vivo, en réponse à des inflammations aiguës ou chroniques.
 
Protection cardiovasculaire
 
Protecteur de la peroxydation lipidique : par son action antioxydante, le curcuma réduit la peroxydation lipidique induite par des molécules chimiques (tétrachlorure de carbone, paraquat et cyclophosphamide)7. Le curcuma freine le processus athéromateux au niveau du système artériel, en diminuant les dépôts lipidiques aortiques et les teneurs sanguines en lipides peroxydés in vivo5.
 
 
Effet sur le rapport ApoB/ApoA
 
Chez l’homme, l’ingestion d’un extrait alcoolique de curcuma pendant 30 jours :
 
  • Abaisse les taux de LDL cholestérol (Low Density Lipoprotein) de 62% (p<0,01) et d’ApoB (Apolipoproténe B) de 83% (p<0,01)
  • Augmente les taux de HDL cholestérol (High Density Lipoprotein) de 72% (p<0,01) et d’ApoA de 25%

    (p<0,01)6.

 
Action hépato-protectrice
 
En cas d’agression hépatique, la curcumine a un rôle protecteur majeur par activation dans le foie des systèmes enzymatiques antioxydants : superoxyde dismutase, catalase, glutathion peroxydase et 

transférase4. De plus, la curcumine limite l’oxydation induite par le fer6.

 
 
Effets gastro-intestinaux

Au niveau de l’estomac

  • Une augmentation de la sécrétion de gastrine
  • Une inhibition de la formation d’ulcère induite par différents stress : alcool, indométacine…

Au niveau de la vésicule :

Une action cholérétique, cholagogue et préventive de la lithiase biliaire.

Au niveau du pancréas :

Une augmentation de l’activité des lipases et des amylases pancréatiques, de la trypsine et de la chymotrypsine.

Au niveau du tractus gastro-intestinal :

Une action antispasmodique.

Actions antimicrobienne et anti-infectieuse:

Le curcuma possède également des propriétés antimicrobiennes, antifongiques et antiparasitaires 8.

Associations de plantes avec CURCUMA Rhizome

 
  • Détoxication hépatique (prise de xénobiotiques : pilule, traitement hormonal de la ménopause) + Radis noir
  • Colite spasmodique avec constipation + Mélisse

 

Astragale

  • Prévention du vieillissement en général + Schisandra
  • Prévention du vieillissement avec fragilité articulaire + Prêle
 
 
 
 
  • Syndrome métabolique avec stéatose hépatique non alcoolique + Chrysanthellum
  • Détoxication hépatique sur terrain inflammatoire + Réglisse
 
 
  • Terrain à risque cardiovasculaire + Prêle
 
 
 

Prévention des lithiases vésiculaires + Chrysanthellum
 
 
 
  • Cholestase (sur terrain inflammatoire)
 
 
  • Cholestase sur terrain inflammatoire
  • Colite avec alternance diarrhées, constipations, inflammations
  • Prévention des allergies alimentaires + Desmodium
  • Prévention des poussées de maladies rhumatismales inflammatoires (SA, PR) + Ortie piquante
  • Douleur mécanique inflammatoire, épanchement articulaire + Reine des prés

Effets secondaires

Anticoagulant.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Déconseillé aux personnes sous personnes sous traitement anticoagulant.

Contre-indications

Le curcuma est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires et de présence de calculs biliaires.

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques

1. BERNARD R. Activités biologiques et utilisations thérapeutiques des extraits de Curcuma longa L. (zingibéracées). Thèse de pharmacie, 2005, Lyon 1.
2. BRAGA ME et al. Comparison of yield, composition, and antioxidant activity of turmeric (Curcuma longa L.) extracts obtained using various techniques. J Agric Food Chem. 2003 ; 51 (22) : 6604-11.
3. EIGNER D, SCHOLZ D. Ferula asa-foetida and Curcuma longa in traditional medical treatment and diet in Nepal. J Ethnopharmacol. 1999 ; 67 (1) : 1-6.
4. NICOL M, MAUDET M. Le curcumin. Méd. Nut. 2005 ; 41 (3) : 135-145.
5. QUILES JL et al. Curcuma longa extract supplementation reduces oxidative stress and attenuates aortic fatty streak development in rabbits. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2002 ; 22 (7) : 1225-31.
6. RAMIREZ-BOSCA A ET AL. An hydroalcoholic extract of curcuma longa lowers the apo B/ apo A ratio. Implications for atherogenesis prevention. Mech Ageing Dev. 2000 ; 119 (1-2) : 41-7.
7. SOUDAMINI KK et al. Inhibition of lipid peroxidation and cholesterol levels in mice by curcumin. Indian J Physiol Pharmacol. 1992 ; 36 (4) :239-43.
8. TEUSCHER E ET AL. Plantes aromatiques : épices, aromates, condiments et huiles essentielles. Ed. Tec.& Doc., 2005 ; 216 - 23.
9. WICHTL M et al. Plantes thérapeutiques : tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Ed. Tec.& Doc., 1999 ; 490-3.
10. YOU B. Curcuma longa L. Thèse de pharmacie, 2002, Paris V.