RHODIOLE racine

Rhodiola rosea

Botanique

La rhodiole est une plante vivace dioïque à l’aspect glauque, glabre, haute de 20 à 40 cm, qui se développe en touffes. Ses tiges non ramifiées sont épaisses de 5 mm. Ses feuilles, longues de 1 à 4 cm, sont alternes, planes, lancéolées-pointues, charnues, sessiles, aux dents espacées dans la moitié supérieure. Les inflorescences multiflores en corymbe comportent des fleurs unisexuées présentant 4-5 pétales jaunes aux extrémités en capuchon généralement lavées de rouge. La rhodiole est une plante très résistante qui pousse jusqu’à 4000 m d’altitude. On la trouve dans les régions froides du monde comme l’Arctique, dans les hautes montagnes de l’Europe ou en Asie centrale et Amérique du Nord. La partie souterraine, utilisée en phytothérapie, forme un rhizome avec des racines qui peut, en fonction de l’âge, atteindre une masse de plusieurs kilogrammes.
 
La Rhodiole est également connue sous le nom « d’orpin rose », « rhodiole rose » ou « racine dorée ». Dans son « Materia medica » (77 après JC), le philosophe grec Dioscoride a décrit pour la première fois l’utilisation de Rodia riza. Linné a modifié ce nom en Rhodiola rosea en raison de l’odeur subtile de rose que dégagent les rhizomes coupés. La rhodiole a été utilisée dans la médecine traditionnelle russe et scandinave pendant des siècles. Les Vikings l’ont utilisée comme tonique, les Inuits et les Lapons utilisent les feuilles pour leurs effets stimulants. La médecine traditionnelle chinoise utilisait diverses préparations de cette plante pour augmenter les performances physiques, diminuer la fatigue, contre diverses infections1..

Principales indications

En relation avec ses activités sur le système nerveux central :
  • Troubles de l’adaptation avec anxiété
  • Dépression légère à modérée
  • Comportements addictifs
  • Sujets à risques de maladies neurodégénératives (Alzheimer…)
 
En relation avec ses activités sur les performances physiques
  • Préparation à une épreuve physique ou sportive
  • Récupération suite à un effort physique.
RHODIOLE racine

Principales propriétés pharmacologiques

Activités sur le système nerveux central

Amélioration des capacités intellectuelles

  • Une étude clinique a mesuré l’effet de la rhodiole sur les performances mentales de jeunes médecins. Une augmentation significative des fonctions cognitives a été observée dans le groupe traité avec R. rosea. Aucun effet secondaire n’a été rapporté3.
  • Les effets bénéfiques de la rhodiole sur les performances mentales peuvent s’expliquer en partie par son action anticholinestérase4.

Activité antioxydante dans les modèles de pathologies neurodégénératives

  • Le salidroside

Activité antidépressive et neuroprotectrice :

L’équipe de Van Diermen a montré in vitro que la rhodiole empêche la dégradation des neurostransmetteurs (sérotonine, noradrénaline) par inhibition des monoamines oxydase A et B7. L’effet de la rhodiole a été testé dans une étude clinique en double aveugle versus placebo chez des patients avec une dépression légère à modérée avec épisodes récurrents. Les résultats indiquent qu’après 6 semaines de traitement avec l’extrait de rhodiole, il y a une amélioration significative notamment de la dépression globale, de l’insomnie9.

  • Activité anxiolytique
 
Amélioration des performances physiques
  • Adaptation à l’effort : une étude clinique récente en double aveugle versus placebo sur de jeunes volontaires démontre que la prise d’extraits de rhodiole augmente l’endurance11.
  • Diminution de la fatigue : l’équipe d’Olsson a réalisé une étude clinique sur 60 personnes avec syndrome de fatigue dû à un stress chronique12. Chez les patients ayant reçu un traitement avec un extrait de rhodiole pendant 28 jours, on observe une diminution significative de leur production de cortisol salivaire (mesure du stress) et une amélioration de l’endurance et de la concentration.
 

Inhibition des comportements addictifs
 

Action endocrinienne
 
Au cours d’une étude sans groupe placebo, des chercheurs russes ont rapporté que la rhodiole avait eu pour effet de faire réapparaître des menstruations normales chez 25 sur 40 femmes souffrant d’aménorrhée. Les règles sont revenues au bout de 2 à 8 semaines de traitement et, par la suite, une grossesse est survenue chez 11 des femmes14.
 

Action cardioprotectrice
 

Action anticancéreuse - antimutagènique
 
  • In vitro, des études indiquent que le salidroside inhibe la croissance cellulaire de différentes lignées cellulaires humaines de façon dose et temps dépendante17.
  • Une étude montre que l’extrait de rhodiole associé au cyclophosphamide augmente de 36% l’activité antimétastatique de l’agent alkylant et permet d’améliorer le taux de leucocytes de 30% et de myélocytes de 16 à 18%18.
 
Action hépatique
 
La rhodiole produit un effet hépatoprotecteur se manifestant par la normalisation de l’activité de l’aspartate-aminotransférase (ASAT) et de la phosphatase alcaline et ramène à des valeurs normales l’urée et la bilirubine.

Immunomodulateur

Associations de plantes avec RHODIOLE racine

Astragale

  • Dépression légère à modérée chez la personne âgée (> 65 ans)
  • Stress chez la personne âgée (> 65 ans) + Ginkgo biloba
  • Anxiété avec signes fonctionnels cardiaques
  • Anxiété réactionnelle, stress occasionnel (examen...)
  • Troubles du sommeil avec éréthisme cardiaque + Passiflore
 
  • Anxiété avec signes fonctionnels de fatigue
 
  • Stress de longue période, stress chronique
  • Maintien de la perte de poids (éviter les rechutes)
  • Parkinson débutant +Ginkgo biloba
 
  • Dépression légère à modérée avec déficit sérotoninergique
  • Traitement de fond dans l’aide au sevrage (alcool, cigarette, psychotropes)
  • Boulimie, pulsion sucrée, irritabilité, «gros mangeurs»
  • Migraine sur terrain anxieux
 
  • Anxiété avec perte d’appétit
 
  • Anxiété avec signes fonctionnels digestifs hauts
 
  • Dépression légère à modérée avec déficit dopaminergique
 
  • Anxiété avec signes fonctionnels digestifs bas
  • Troubles du sommeil avec anxiété + Tilleul
  • Troubles du sommeil avec contracture musculaire + Valériane
  • Troubles du sommeil avec douleur digestive + Marjolaine
  • Troubles légers du sommeil de la personne âgée (> 65 ans) + Tilleul
 
  • Anxiété avec tensions neuromusculaires
  • Syndrome des jambes sans repos

Effets secondaires

En dehors d’une possibilité d’agitation et d’irritabilité lors de l’administration d’une dose inappropriée de rhodiole, aucun effet secondaire n’a été observé cliniquement21.

Toxicité

Aucune connue à ce jour20,21,22,23.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

La rhodiole est contre-indiquée chez les personnes bipolaires qui ont tendance à développer des épisodes maniaques lors de la prise d’antidépresseurs ou de stimulants.

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
1. FARHATH K. Rhodiola rosea: a versatile adaptogen. Food science and food chemistry 2005;4:55-62.
2. SLACANIN I. Rhodiola rosea, une plante des graines au produit. La phytothérapie européenne 62, 24-29. 2011.
3. DARBINYAN V. et al. Rhodiola rosea in stress induced fatigue - a double blind cross-over study of a standardized extract SHR-5 with a repeated low dose regimen on the mental performance of healthy physicians during night duty. Phytomedicine. 2000 October ; 7(5) : 365-71.
4. HILLHOUSE BJ, MING DS, FRENCH C.J., TOWERS. Acetylcholinesterase Inhibitors in Rhodiola rosea. Pharm Biol 2011;42(1):68-72.
5. ZHANG L, YU H, ZHAO X, LIN X, TAN C, CAO G et al. Neuroprotective effects of salidroside against beta-amyloid-induced oxidative stress in SHSY5Y human neuroblastoma cells. Neurochem Int 2010 November;57(5):547-55.
6. LI X, YE X, LI X, SUN X, LIANG Q, TAO L et al. Salidroside protects against MPP(+)-induced apoptosis in PC12 cells by inhibiting the NO pathway. Brain Res 2011 March 25;1382:9-18.
7. VAN DD, MARSTON A, BRAVO J, REIST M, CARRUPT PA, HOSTETTMANN K. Monoamine oxidase inhibition by Rhodiola rosea L. roots. J Ethnopharmacol 2009 March 18;122(2):397-401.
8. CHEN QG et al. The effects of Rhodiola rosea extract on 5-HT level, cell proliferation and quantity of neurons at cerebral hippocampus of depressive rats. Phytomedicine. 2009 Sep;16(9):830-8.
9. DARBINYAN V, ASLANYAN G, AMROYAN E, GABRIELYAN E, MALMSTROM C, PANOSSIAN A. Clinical trial of Rhodiola rosea L. extract SHR-5 in the treatment of mild to moderate depression. Nord J Psychiatry 2007;61(5):343-8.
10. PERFUMI M, MATTIOLI L. Adaptogenic and central nervous system effects of single doses of 3% rosavin and 1% salidroside Rhodiola rosea L. extract in mice. Phytother Res 2007 January;21(1):37-43.
11. DE BOCK K., EIJNDE BO, RAMAEKERS M, HESPEL P. Acute Rhodiola rosea intake can improve endurance exercise performance. Int J Sport Nutr Exerc Metab 2004 June;14(3):298-307.
12. OLSSON EM, VON SB, PANOSSIAN AG. A randomised, double-blind, placebo controlled, parallel-group study of the standardised extract shr-5 of the roots of Rhodiola rosea in the treatment of subjects with stress-related fatigue. Planta Med 2009 February;75(2):105-12.
13. CIFANI C, MICIONI DI BM, VITALE G, RUGGIERI V, CICCOCIOPPO R, MASSI M. Effect of salidroside, active principle of Rhodiola rosea extract, on binge eating. Physiol Behav 2010 December 2;101(5):555-62.
14. BROWN R.P. GPLRZ. Rhodiola rosea : A phytomedical overview. Herbal Gram Journal 2002;40-52.
15. AFANAS’EV SA, ALEKSEEVA ED, BARDAMOVA IB, MASLOVA LV, LISHMANOV I. [Cardiac contractile function following acute cooling of the body and the adaptogenic correction of its disorders]. Biull Eksp Biol Med 1993 November;116(11):480-3.
16. MAIMESKULOVA LA, MASLOV LN, LISHMANOV I, KRASNOV EA. [The participation of the mu-, delta and kappa-opioid receptors in the realization of the antiarrhythmic effect of Rhodiola rosea]. Eksp Klin Farmakol 1997 January;60(1):38-9.
17. HU X, LIN S, YU D, QIU S, ZHANG X, MEI R. A preliminary study: the anti proliferation effect of salidroside on different human cancer cell lines. Cell Biol Toxicol 2010 December;26(6):499-507.
18. UDINTSEV SN, SCHAKHOV VP. Decrease of cyclophosphamide haematotoxicity by Rhodiola rosea root extract in mice with Ehrlich and Lewis transplantable tumors. Eur J Cancer 1991;27(9):1182.
19. IAREMII IN, GRIGOR’EVA NF. [Hepatoprotective properties of liquid extract of Rhodiola rosea]. Eksp Klin Farmakol 2002 November;65(6):57-9.
20. CHOU LIN SS, CHIN LW, CHAO PC, LAI YY, LIN LY, CHOU MY et al. In Vivo Th1 and Th2 Cytokine Modulation Effects of Rhodiola rosea Standardised Solution and its Major Constituent, Salidroside. Phytother Res 2011 March 11.
21. NATHALIE MOUGIN. L’orpin rose (rhodiola rosea) : de son utilisation traditionnelle vers un avenir therapeutique 2011.
22. BARNES J., ANDERSON L., PHILLIPSON J.D. Herbal medicines. Third Edition. ed. 2007.
23. ZHU J, WAN X, ZHU Y, MA X, ZHENG Y, ZHANG T. Evaluation of salidroside in vitro and in vivo genotoxicity. Drug Chem Toxicol 2010 April;33(2):220-6