CHRYSANTHELLUM Partie aérienne

Chrysanthellum americanum

Botanique

Le chrysanthellum est une plante herbacée annuelle de 10 à 25 cm de hauteur, dressée ou en touffe décombante. Ses tiges sont glabres quadrangulaires et pleines, et portent des feuilles alternes principalement entières, parfois lobées ou découpées. Les fleurs jaunes sont assemblées en petits capitules terminaux longuement pédonculés. Ses fruits sont des akènes plats étroitement ailés. Ils sont de couleur sombre. On la trouve principalement aux Caraïbes et dans une partie de l’Amérique centrale. La partie utilisée est la partie aérienne.
 
Chrysanthellum est un diminutif de Chrysantemum, dérivant du grec « chrusos », l’or et de « anthemis », la camomille. Appelé « Camomille d’or », Chrysanthellum americanum possède une fleur jaune rappelant en plus petit, celle de la camomille romaine

Principales indications

En rapport avec ses propriétés hépatoprotectrices :
 
  • Hépatites toxiques et médicamenteuses.
 
En rapport avec ses propriétés cholérétiques et anti-lithiasiques :
 
  • Lithiase vésiculaire
 
En rapport avec ses propriétés vasculoprotectrices et veinotoniques :
 
  • Insuffisance veineuse
CHRYSANTHELLUM Partie aérienne

Principales propriétés pharmacologiques

Propriétés hépatiques
Le chrysanthellum exerce des effets hépatoprotecteur, cholérétique et antilithiasique15.
 
 
Antioxydants et anti-inflammatoires
Les flavonoïdes diminuent la peroxydation lipidique. En effet, les flavonoïdes sont des capteurs de radicaux libres. Les flavonoïdes ont également des propriétés anti inflammatoires en inhibant la 5 lipo-oxygénase et donc la production de leucotriènes médiateurs de l’inflammation et des manifestations allergiques16.
 
 
Propriétés vasculoprotectrices et veinotoniques
Le chrysanthellum est traditionnellement utilisé pour améliorer la microcirculation en cas de troubles vasculaires. Les flavonoïdes diminuent la perméabilité des capillaires sanguins et de renforcent leur résistance16.

Associations de plantes avec CHRYSANTHELLUM Partie aérienne

 
  • Syndrome métabolique avec stéatose, stéatose hépatique non alcoolique + Curcuma
  • Hépato-protection alcool et médicaments hépatotoxiques + Desmodium
 
 
  • Syndrome métabolique avec triglycérides augmentés
 
 
  • Prévention des lithiases vésiculaires + Piloselle

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.
 

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques

1. ANSES. Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras. Rapport d’expertise collective. 1-327. 2011.
2. Biesalski HK, Grimm P. Atlas de poche de nutrition. Maloine, 2001.
3. Brazier F, Delcenserie R, Dupas JL. Physiologie de l’absorption inestinale [Physiology of intestinal absorption]. Rev Prat 2001;51:945-52.
4. Silbernagl s, Despopoulos A. Atlas de poche de physiologie. Médecine Sciences Flammarion, 1992.
5. Carip C, Louet F. Physiologie: bases physiologiques de la diététique. Tec & Doc, 2004.
6. Marieb EN. Anatomie et physiologie humaines. De Boeck Université, 1999.
7. Frexinos J, Buscail L. Hépato Gastroentérologie Proctologie. Masson, 2003.
8. Murray RK, Harper HA. Harper biochimie. London: McGraw-Hill International Ltd, 1999.
9. Poupon R. [Pathophysiology of biliary lithiasis]. Rev Prat 2007;57:2115-21.
10. Tiuca DC, Turner K, Boudjema K. [Biliary lithiasis and its complications]. Rev Prat 2012;62:123-9.
11. Zinzindohoue F. [Cholelithiasis. 15 years of dramatic diagnostic and therapeutic change]. Rev Prat 2007;57:2113-4.
12. Pariente A. Lithiase biliaire: quoi de neuf? Rev Prat Med Gen 2011;25:99-101.
13. B. PICHEREAU, Chrysanthellum indicum DC. Subsp afroamericanum B.L. Turner ; Thèse de pharmacie, université de Rouen, 2004.
14. M. BECCHI et al., Structure of a New saponin : Chrysanthellin A from Chrysanthellum procumbens Rich.; Eur. J. Biochem. 1979, 102:11-20,
15. C. DURAFFOURD et J.C. LAPRAZ, Traité de phytothérapie clinique, Médecine et Endobiogénie ; Ed. Masson, 2002, 363.
16. Jean BRUNETON, Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales., Ed. TEC et DOC., 321-325.