ARTICHAUT Feuille

Cynara scolymus

Botanique

L’artichaut est une plante vivace, herbacée à tige rigide et cannelée pouvant atteindre 1,50 m de hauteur. Les feuilles en rosette sont très divisées et très grandes. Les fleurs, de couleur bleue violacée, sont groupées en un gros capitule à bractées ovales charnues à la base. Les fruits sont des akènes surmontés d’une aigrette blanche. Seule la feuille est inscrite à la Xe édition de la Pharmacopée Française. Les feuilles en rosette de la première année sont les parties de la plante utilisées en thérapeutique et non les bractées.

Depuis l’Antiquité, les bractées de l’artichaut sont utilisées et appréciées pour leurs qualités gastronomiques et les feuilles pour leur intérêt thérapeutique. À l’origine, l’artichaut était un chardon sauvage, qui sous l’influence de croisements, est devenu la plante que nous connaissons aujourd’hui.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés cholagogues et amphocholérétiques :

  • Dyspepsie
  • Syndrome de l’intestin irritable
  • Constipation

En rapport avec ses propriétés détoxifiantes et hépatoprotectrices :

  • Polymédication
  • Intolérance à certains médicaments (pilules, antidépresseurs, statines…)

 

En rapport avec ses propriétés hypolipémiantes :
  • Hypercholesterolémie et/ou hypertriglycéridémie légères à modérées dans le cadre d’un régime contrôlé.

En rapport avec ses propriétés aquarétiques :
  • Régimes amaigrissants
  • HTA, dans le cadre d’un syndrome métabolique
ARTICHAUT Feuille

Principales propriétés pharmacologiques

Activité cholagogue, amphocholérétique et cholécystocinétique
 
Ces activités contribuent à améliorer les symptômes gastro-intestinaux. En effet, des études cliniques mettent en évidence une diminution de la dyspepsie, des symptômes du syndrome de l’intestin irritable (ballonnements, douleurs abdominales, constipation…) après un traitement avec un extrait de feuilles d'artichaut7, 9, 13.
Ainsi, l’étude de Marakis met en évidence une réduction de 40 % des symptômes de la dyspepsie (douleur, gêne, sensation de brûlure au niveau de l’abdomen, nausées, vomissements…) chez 454 patients présentant des dyspepsies, suite à un traitement de 2 mois avec 320 ou 640 mg/j d’extrait de feuilles d’artichaut.

Activité hépatoprotectrice
La feuille d’artichaut exerce un effet antioxydant et protecteur5.
La cynarine exerce une activité protectrice hépatique contre le tétrachlorure de carbone1.
Elle exerce un effet protecteur cellulaire par inhibition des protéines kinases intracellulaires, par inhibition de la nitrosation8 et induction de l’apoptose.
L’artichaut est également un stimulant glycogénique du foie (augmentation de la synthèse des coenzymes du système NADP-NADH2).
 
Activité hypolipémiante
L’activité hypolipémiante est due en partie à une inhibition de la synthèse de cholestérol hépatique. L’artichaut diminue également la concentration en LDL cholestérol chez des patients présentant une hyperlipoprotéinémie3.
Il a été mis en évidence que les sesquiterpènes (cynaropicrine, aguerine B et grosheimine) diminuent la concentration en triglycérides.

Activité aquarétique
Sans modification de la kaliémie ou de la natrémie.
 

Associations de plantes avec ARTICHAUT Feuille


  • Cholestase avec prise de pilule
  • Détoxication hépatique avec prise de xénobiotiques (pilule, THM,...) + Curcuma
  • Constipation + Romarin

 

Fumeterre :

  • Migraines avec signes digestifs + Marjolaine
  • Cholestase avec risque de cholestase gravidique
  • Dyskinésie biliaire avec constipation + Mélisse
  • Constipation chez les personnes âgées (plus de 65 ans) + Romarin
  • Prurit cutané

 

  • Dyskinésie biliaire sans constipation + Piloselle
  • Colite spasmodique avec constipation + Curcuma
  • Flatulences et ballonnements + Marjolaine

 

Alchémille :

  • SPM avec mastodynie et/ou constipation
  • Régulation du cycle

 

  • Mycoses vaginales récidivantes (prévention chez la femme enceinte)

Effets secondaires

Possibilité de nausées, diarrhées, polyurie sur sujets sensibles.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

L’artichaut est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires.

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
  1. ADZET T et al. Hepatoprotective activity of polyphenolic compounds from Cynara scolymus against CCl4 toxicity in isolated rat hepatocytes. J Nat Prod. 1987 ; 50 (4) : 612-7.
  2. BRUNETON J. Pharmacognosie : phytochimie et plantes médicinale, 3ème Ed. Tec & Doc., 1999, 247-9.
  3. ENGLISCH W et al. Efficacy of Artichoke dry extract in patients with hyperlipoproteinemia. Arzneimittelforschung. 2000 ; 50 (3) : 260-5.
  4. GEBHARDT R. Anticholestatic activity of flavonoids from artichoke (Cynara scolymus L.) and of their metabolites. Med Sci Monit. 2001; 7 Suppl 1 : 316-20.
  5. GEBHARDT R. Antioxidative and protective properties of extracts from leaves of the artichoke (Cynara scolymus L.) against hydroperoxide- induced oxidative stress in cultured rat hepatocytes. Toxicol Appl Pharmacol. 1997 ; 144 (2) :279- 86.
  6. GEBHARDT R. Inhibition of cholesterol biosynthesis in primary cultured rat hepatocytes by artichoke (Cynara scolymus L.) extracts. J Pharmacol Exp Ther. 1998 ; 286 (3) : 1122-8.
  7. HOLTMANN G et al. Efficacy of artichoke leaf extract in the treatment of patients with functional dyspepsia: a six-week placebo controlled, double-blind, multicentre trial. Aliment Pharmacol Ther. 2003 ; 18 (11-12) : 1099-105.
  8. KONO Y et al. The suppression of the N-nitrosating reaction by chlorogenic acid. Biochem J. 1995 ; 312 (Pt 3) : 947–953.
  9. MARAKIS G et al. Artichoke leaf extract reduces mild dyspepsia in an open study. Phytomedicine. 2002 ; 9 (8) : 694-9.
  10. SAENZ RODRIGUEZ T et al. Choleretic activity and biliary elimination of lipids and bile acids induced by an artichoke leaf extract in rats. Phytomedicine. 2002 ; 9 (8) : 687-93.
  11. SHIMODA H et al. Anti-hyperlipidemic sesquiterpenes and new sesquiterpene glycosides from the leaves of artichoke (Cynara scolymus L.): structure requirement and mode of action. Bioorg Med Chem Lett. 2003 ; 13 (2) : 223-8.
  12. SPERONI E et al. Efficacy of different Cynara scolymus preparations on liver complaints. J Ethnopharmacol. 2003 ; 86 (2-3) : 203-11.
  13. WALKER AF et al. Artichoke leaf extract reduces symptoms of irritable bowel syndrome in a post-marketing surveillance study. Phytother Res. 2001 ; 15 (1) : 58-61.