Renforcez vos défenses naturelles grâce à la vitamine D

Renforcez vos défenses naturelles grâce à la vitamine D

 

Découverte

Découverte lors d’une épidémie de rachitisme en Angleterre au début du 19ème siècle, c’est d’abord pour son action sur les os que la vitamine D a été reconnue. Une complémentation en huile de foie de morue, riche en vitamine D, avait pu résoudre l’épidémie. Quelques années plus tard, des chercheurs américains ont découvert que cette vitamine pouvait être synthétisée par notre organisme grâce à une exposition au soleil.

Quelles sont ses actions ?

La vitamine D fait l’objet d’énormément d’études scientifiques depuis les années 90, et son implication dans de nombreux mécanismes indispensables tend à la qualifier non plus de vitamine mais d’hormone, c’est à dire une sorte de super messager. Outre son rôle indispensable dans le maintien de notre santé osseuse, la vitamine D joue un rôle majeur dans nos défenses immunitaires.
La preuve du rôle important de la vitamine D sur le système immunitaire est la présence du récepteur de la vitamine D sur presque toutes les cellules du système immunitaire(1).  De plus, les études confirment qu’un taux plus élevé de vitamine D dans le sang semble protéger contre les infections virales : le risque d'infection est beaucoup plus faible et, en cas d'infection, la durée et la gravité de la maladie sont considérablement réduites(2). Dans ces études, il a aussi été mis en évidence que la complémentation en vitamine D, pour être efficace dans ces cas, devait être régulière : quotidienne ou hebdomadaire. A contrario, une prise unique semble être inefficace sur la réduction du risque d’infection hivernale.
De façon générale, des pathologies graves sont souvent corrélées à un statut insuffisant en vitamine D.
Aujourd’hui, 73 médecins et 6 sociétés savantes de médecine appellent à prescrire de la vitamine D en prévention, mais également dès qu’une personne est testée positive(3).

Comment faire le plein de vitamine D ?

La vitamine D a une double origine :

Alimentaire :  foie de morue, poissons gras, œufs, foie, beurre;  mais les quantités consommées restent souvent insuffisantes pour combler nos besoins.

-  Elle est aussi synthétisée par l’organisme sous l’action des rayons solaires ou ultraviolets, à travers une exposition directe sur la peau sans protection solaire.

Les carences en vitamine D sont donc fréquentes dans la population. On estime que plus de 80% des Français âgés de 18 à 74 ans sont déficients en vitamine D(4)Il est donc intéressant, surtout en hiver, de compléter ses apports nutritionnels en vitamine D.

Quels sont les apports recommandés ?

Actuellement, l’ANSES recommande un apport journalier de 15 microgrammes de Vitamine D (soit 600 UI*) pour la population adulte générale(5). Mais ces données sont à adapter au statut de chacun en vitamine D et l’ensemble des études tend aujourd’hui à conseiller des valeurs supérieures. L’Académie Nationale de Médecine préconise par exemple de 800 à 1000 UI* par jour pour les moins de 60 ans en cas de test positif.

Quelle vitamine D choisir ?

Il existe deux formes de vitamine D :

  • La vitamine D2 (ergocalciférol) qui provient d'un apport alimentaire essentiellement végétal (champignons, avocats… )
  • La vitamine D3 (cholécalciférol) d'origine alimentaire animale (foie de morue, poissons, œufs…) ou végétale (lichen des rennes). Elle est aussi synthétisée lorsque la peau est exposée aux rayons du soleil.

La vitamine D3 est considéré comme plus stable que la vitamine D2, elle aussi mieux assimilée par l’organisme(7).

 

 

*UI = Unité Internationale

Sources :

(1)MARTENS PJ, Gysemans A, Verstuyf A, et al. Vitamin D’s Effect on Immune Function. Nutrients 2020.

(2) Martineau, A.R., et al., Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections: systematic review and meta-analysis of individual participant data. BMJ, 2017. 356: p. i6583.​

(3) https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/des-medecins-appellent-a-prescrire-de-la-vitamine-d-pour-les-tests-positifs-au-covid-19_4247661.html

(4) ENNS 2006-2007 ; Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de l’Institut de Veille Sanitaire, 24 avril 2012.

(5) https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-d 

(6) Statut vitaminique, rôle extra osseux et besoins quotidiens en vitamine D – Rapport, conclusions et recommandations, Académie nationale de médecine, 29 mai 2012.

(7) TRIPKOVIC L, Lambert H, Hart K, Smith CP, Bucca G, Penson S, Chope G, Hyppönen E, Berry J, Vieth R, Lanham-New S. Comparison of vitamin D2 and vitamin D3 supplementation in raising serum 25-hydroxyvitamin D status: a systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr. 2012 Jun;95(6):1357-64. doi: 10.3945/ajcn.111.031070. Epub 2012 May 2. PMID: 22552031; PMCID: PMC3349454.