PASSIFLORE Partie aérienne

Passiflora incarnata

Botanique

La passiflore est une plante grimpante à feuilles alternes que l’on rencontre essentiellement en Amérique Centrale et du Sud, mais aussi en Asie tropicale, en Australie et en Polynésie. Ses fleurs, solitaires, sont de grande taille (5 à 9 cm). Le fruit est ovoïde et ressemble à une petite pomme à chair jaune. On utilise en thérapeutique les parties aériennes de passiflore.

Cultivée en Amérique du Sud par les Aztèques, la passiflore fut découverte par les missionnaires espagnols au Pérou en 15691,2. Le nom scientifique Passiflora vient du latin passio, « passion » et fl or, « fleur », c’est-à-dire « Fleur de la Passion » ; incarnata vient de carne, la chair, la carnation. Ce nom a été attribué par les Jésuites en raison de l’aspect particulier de la fleur qui présente une analogie curieuse avec les instruments de la Passion du Christ. Rapportée en Europe, elle fut d’emblée utilisée comme remède universel et son usage médical devint si abusif qu’elle fut par la suite abandonnée. A la fin du XIXème siècle, à la suite d’observations cliniques médicales mettant en avant les propriétés sédatives et antispasmodiques de ses parties aériennes, elle fut à nouveau réutilisée dans certains cas de pathologies neurologiques.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés anxiolytiques, antispasmodiques, sédatives cardiaques et respiratoires :

États d’anxiété de l’adulte et de l’enfant :

  • Anxiété avec somatisation cardiovasculaire : éréthisme cardiaque, hypertension artérielle labile, oppression thoracique…
  • Anxiété avec somatisation digestive : crampe d’estomac, colite spasmodique…
  • Anxiété avec gêne respiratoire

Enfant « hyperactif » :

  • Troubles du comportement avec agitation psychomotrice, nervosité +/- associé à un trouble déficitaire de l’attention

En rapport avec ses propriétés sédatives et hypnotiques :
  • Troubles du sommeil chez l’enfant et l’adulte (endormissement difficile, sommeil superficiel et agité)
PASSIFLORE Partie aérienne

Principales propriétés pharmacologiques

Action centrale
 
La passiflore possède des propriétés sédative, anxiolytique, anticonvulsivante et analgésique. Ces effets sont probablement liés à l’action concomitante des flavonoïdes, des alcaloïdes et des autres fractions de la plante.
Les alcaloïdes à noyau ß-carboline ont des actions complémentaires sur le SNC, avec une inhibition de la monoamine oxydase, une stimulation de la production de sérotonine ainsi qu’un effet agoniste au niveau des récepteurs au GABA2,6.
La diminution de l’anxiété induite en conséquence permet une augmentation de la motilité et de l’activité exploratrice du sujet pendant les 3 premières heures après sa prise. Elle est suivie dans un deuxième temps par un ralentissement net de son activité générale avec une composante sédative puis hypnotique, augmentant la durée du sommeil et potentialisant l’effet des somnifères7.
Par ailleurs, la passiflore diminue la température corporelle, condition favorable à l’entrée dans le sommeil. Cet effet est renforcé par l’action anticonvulsivante cdu maltol.

Actions périphériques1,2
 
L’activité périphérique de la passiflore contribue elle aussi à la mise en place d’un sommeil réparateur.
 
  • Sur les muscles : la passiflore est un antispasmodique musculaire induisant une augmentation de l’amplitude des contractions, une diminution de leur fréquence et une baisse du tonus général. Par ailleurs, elle potentialise les effets de la papavérine et antagonise la pilocarpine.
  • Sur l’appareil cardiovasculaire : la passiflore possède également une action « sédative » cardiaque. La passiflore aurait également une influence sur le tonus et sur la résistance capillaire avec activation de la circulation périphérique.
  • Sur l’appareil respiratoire

Associations de plantes avec PASSIFLORE Partie aérienne

  • Anxiété avec signes fonctionnels digestifs bas
  • Trouble du sommeil avec anxiété + Tilleul
  • Trouble du sommeil avec douleurs digestives + Marjolaine
  • Trouble du sommeil avec éréthisme cardiaque + Aubépine
  • Trouble léger du sommeil de la personne âgée + Tilleul
  • Trouble du sommeil (enfant)
 
  • Aide au sevrage ( alcool, tabac, psychotropes) lors d’une sensation de manque et/ou anxiété.
  • Trouble du sommeil avec contracture neuromusculaire + Rhodiole
  • Contracture musculaire
  • Reflux gastro oesophagien, vomissement et nausées
  • Troubles fonctionnels intestinaux en poussée
  • Troubles fonctionnels intestinaux en prévention + Marjolaine
  • Appréhension, trac
  • Nervosité
  • Aide au sevrage tabagique (grossesse)
  • Anxiété légère, somatisation digestive (grossesse)
  • Nausée, vomissement (grossesse)
  • Éréthisme cardiaque (coeur sain) sur terrain anxieux
  • Insomnie du jeune enfant + Tilleul
  • Anxiété d’endormissement
  • Anxiété légère, somatisation cardiaque (grossesse)

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
1. BIZET D, ROUBAUDI F. La passiflore, Passiflora incarnata L., Passifloracées. Phytotherapy. 1988 ; 26 : 22-24.
2. LUTOMSKI J et al. The importance of the passionflower in medicine. Pharm Unserer Zeit. 1981 ; 10 (2) : 45-9.
3. LUTOMSKI J, WROCINSKI T. Pharmacodynamic properties of Passiflora incarnata preparations. The effect of alkaloid and flavonoid components on pharmacodynamic properties of the raw material. Biul. Inst. Roslin. Leczniczych. 1960: 6, 176-184.
4. BRUNETON J. Pharmacognosie (Phytochimie, plantes médicinales). 3ème édition 1999. Ed. Tec et doc.
5. RAYNAUD J. Prescription et conseil en phytothérapie. Ed Tec et Doc, 2005.
6. LESSIN AW et al. The central stimulant properties of some substituted indolealkylamines and ©-carbolines and their activities as inhibitors of monoamine oxidase and the uptake of
5-hydroxytryptamine. Br J Pharmacol Chemother. 1967 ; 29 (1) : 70-79.
7. DELLA LOGGIA R et al. Evaluation of the activity on the mouse CNS of several plant extracts and a combination of them. Riv Neurol. 1981 ; 51 (5) : 297-310.