MARJOLAINE sommité fleurie

Origanum majorana

Botanique

La marjolaine est une plante herbacée vivace annuelle pouvant atteindre 40 cm de hauteur. Elle est originaire du Sud-ouest de l’Asie, et présente des tiges carrées portant de petites feuilles blanches opposées, arrondies et d’un vert grisâtre. Les fleurs sont blanches bleuâtres, groupées par trois sur un pédoncule inséré à l’aisselle de la feuille. Toute la plante est aromatique et dégage une odeur agréable au froissage. Les fleurs et les feuilles sont utilisées en médecine.

Les Egyptiens utilisaient déjà la marjolaine, aussi appelée « Grand origan ». Ils utilisaient son action contre les maux de tête. Ce n’est qu’au XIX siècle, qu’elle sera utilisée pour ses actions stimulantes sur le système digestif.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés antispasmodiques et digestives :

Gastrique

  • Troubles dyspeptiques de type ballonnements épigastriques, éructations, nausées, flatulences, lenteur à la digestion
  • Crampes d’estomac, gastralgies

Intestinale

  • Colites spasmodiques
MARJOLAINE sommité fleurie

Principales propriétés pharmacologiques

Activité antioxydante
 
Des études ont montré que la marjolaine avait la capacité de retarder l’oxydation des lipides grâce
à la présence de formes liées des composés phénoliques comme les acides hydroxycinnamiques et les flavonoïdes1.
 

Activité antispasmodique
 
Des études ont montré que la marjolaine et notamment le carvacrol étaient capables d’induire un effet antispasmodique4,5.
 
 
Activité au niveau digestif
 
La marjolaine est traditionnellement utilisée pour le traitement des colites spasmodiques douloureuses,
des gastrites, des ballonnements, des lenteurs à la digestion, des éructations et des flatulences6.

Associations de plantes avec MARJOLAINE sommité fleurie

  • Anxiété avec perte d’appétit
  • Troubles du sommeil avec douleurs digestives + Passiflore
 
  • Dépression légère à modérée avec perte d’appétit (inappétence)
 
  • Perte d’appétit, inappétence
  • Perte d’appétit, colite avec transite normal, flatulences et ballonnements + Curcuma
  • Troubles fonctionnels intestinaux en prévention + Passiflore

 

Cassis  

  • Toux trainante

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

Aucune connue à ce jour.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
  1. Triantaphyllou, K., Blekas, G. & Boskou, D. (2001) Antioxidative properties of water extracts obtained from herbs of the species Lamiaceae. Int. J. Food Sci. Nutr 52: 313-317.
  2. Tsai, P. J., Tsai, T. H., Yu, C. H. & Ho, S. C. (2007) Evaluation of NO suppressing activity of several Mediterranean culinary spices. Food Chem. Toxicol 45: 440-447.
  3. Heo, H. J., Cho, H. Y., Hong, B., Kim, H. K., Heo, T. R., Kim, E. K., Kim, S. K., Kim, C. J. & Shin, D. H. (2002) Ursolic acid of Origanum majorana L. reduces Abetainduced oxidative injury. Mol. Cells 13: 5-11.
  4. Van Den Broucke, C. O. & Lemli, J. A. (1980) Antispasmodic activity of Origanum compactum. Planta Med. 38: 317- 331.
  5. Van Den Broucke, C. O. & Lemli, J. A. (1982) Antispasmodic activity of Origanum compactum. Part 2: Antagonistic effect of thymol and carvacrol. Planta Med. 45: 188-190.
  6. Fleurentin, J. (2007) Les plantes du système digestif, Les plantes digestives et antispasmodiques. In: Les plantes qui nous soignent, Traditions et thérapeutiques, pp. 164-165.