CYPRÈS

Cupressus sempervirens

Botanique

Le cyprès est un arbre au port élancé et fusiforme caractéristique qui peut atteindre jusqu’à 25 m de hauteur. Originaire de l’Europe orientale et de l’Asie occidentale, il pousse en particulier dans le pourtour méditerranéen. Son écorce de couleur gris rougeâtre exhale une très forte odeur de térébenthine. Les feuilles sont persistantes, petites, de couleur vert grisâtre et en forme d’écailles. Les fleurs femelles, groupées en chatons, donnent naissance à des fruits appelés galbule ou noix de Cyprès, que l’on utilise en médecine.
 
Le nom scientifique du cyprès provient du grec cyparissus, « cyprès » et du latin sempervirens qui signifie « toujours vert ». La tradition a souvent consacré le cyprès au culte des morts et à l’ornementation des cimetières en raison de son feuillage sombre et de sa couleur éternellement verte. En médecine grecque comme au Moyen-Âge, le cyprès est surtout employé pour ses vertus anti-hémorroïdaires. D’autres propriétés lui sont désormais attribuées.

Principales indications

EN RAPPORT AVEC SES ACTIVITÉS ANTI-VIRALES :
- Infections virales (aiguës, chroniques ou récidivantes) 
- Infections ORL, pulmonaires (bronchite, grippe…)
- Maladies de l’enfance (rougeole, rubéole, varicelle, oreillons)
- Herpès, herpès génital, zona, mononucléose (EBV), cytomégalovirus
- Hépatites virales

EN RAPPORT AVEC SON ACTIVITÉ PROTECTRICE DU TISSU CONJONCTIF :
- Au niveau pulmonaire : emphysème, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)
- Au niveau vasculaire : insuffisance veineuse

CYPRÈS

Principales propriétés pharmacologiques

Activité antivirale
  • Entrave l’adhésion des virus sur leur cellule hôte, limitant ainsi la réplication virale,
  • Induit une lyse des virus, ce qui permet la diminution rapide de la charge virale5.
 
Virus de l’herpès6

 

Virus influenza et coronavirus

A noter que l’efficacité antivirale du cyprès est en fonction de sa richesse en proanthocyanidines et donc de son mode d’extraction.

Activité protectrice du tissu conjonctif

 

Action modératrice de tension

 

Action neuroprotectrice

 

Action ostéoprotectrice

Associations de plantes avec CYPRÈS

ASTRAGALE
- Prévention des infections ORL et pulmonaires d’origine virale des
personnes après 65 ans (immunosenescence) + le Sureau

CASSIS
- Prévention des allergies respiratoires chez l’enfant
- Prévention des infections à répétition (terrain allergique) chez l’enfant
- Otites séreuses chez l’enfant

ÉCHINACÉE
- Prévention des infections ORL et pulmonaires d’origine virale avant 65 ans
+ le Sureau
- Prévention des infections ORL et pulmonaires d’origine virale chez l’enfant
de plus de 6 ans
- Herpès, zona chez l’enfant
- Maladies éruptives (varicelle, rougeole, roséole...) chez l’enfant

RÉGLISSE
- Herpès, zona en poussée + Sureau
- Herpès récidivant
- Herpès génital

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques

1. Bruneton Jean. Pharmacognosie-Phytochimie, plantes médicinalesp.
610-611 - 5e édition- 2016
2. Guinobert et al. In vitro VirucidalActivity of an Extract of Cypress on Human and Bovine Viruses.
Phytothérapie (2018) 16:281–289
3. AMOUROUX P. Thèse Sciences
Clermont-Ferrand, 1998.
4. AMOUROUX P et al. Antiviral activity in vitro of Cupressus sempervirens on two human retroviruses HIV and HTLV.
Phytotherapy Res. 1998 ; 12 (5) :367-368.
5. CLEMENT C. Mise en évidence et recherche du mode d’action antivirale d’un proanthocyanidol. Mémoire CNAM, CRA, Clermont-Ferrand, 1993.
6. AMOUROUX P et al. Etude de l’influence de la formulation galénique d’une crème dermique à base de procyanidines polymères sur son efficacité vis à vis des lésions cutanées induites par le virus de l’herpès.
J Pharm Belg. 1998 ; 53 (1) : 24-30.
7. ROBERT L. Le vieillissement. CNRS
Ed. 1994.
8. MEUNIER M.T. et al., Inhibition of angiotensin converting enzyme by flavanolic compounds : in vitro and in vivo studies. Planta medica. 1987
Feb;53(1):12-5
9. MOHAMMAD FAHEEM KHAN et al. Osteogenic activity of natural diterpenoids isolated from Cupressus sempervirens fruits in calvarial derived osteoblast cells via differentiation and mineralization.
Phytomedicine. 2014 Dec 15;21(14):1794-800.
10. TUMEN I. et al. Evaluation of possible in vitro neurobiological effects of two varieties of Cupressus sempervirens (Mediterranean cypress) through their antioxidant and enzyme inhibition actions. Turk J.
Biochem. 2012; 37 (1) ; 5–13.