OLIVIER feuille

Olea europaea

Botanique

L’olivier est un arbuste qui peut atteindre une hauteur de 10 mètres. On le retrouve dans toute la région
méditerranéenne où sa culture est extrêmement répandue, à une altitude qui ne dépasse pas les 800 mètres. Il supporte très bien la sécheresse, mais craint le gel et une humidité excessive. Son tronc, dont l’écorce est de couleur grise, présente un aspect tortueux caractéristique. Ses feuilles, opposées, persistantes et lancéolées, sont vertes cendrées sur le dessus et d’un blanc argenté soyeux sur la face inférieure. Les fleurs, de couleur blanche, sont réunies en grappe à l’aisselle des feuilles et donnent naissance à un fruit, plus connu sous le nom d’olive, qui est une drupe ellipsoïde verte devenant noire à maturité. Les feuilles sont les parties utilisées en thérapeutique.

Symbole de paix, de longévité et d’espérance, l’olivier a accompagné le développement de la civilisation méditerranéenne. On en trouve la trace historique avant même la naissance de l’écriture. Dans la mythologie grecque, l’olivier est né de la guerre pour la prise de pouvoir de l’Attique entre Poséidon, dieu de la mer, et Athéna, déesse de la sagesse. L’olivier a de tout temps été cultivé pour son huile, utilisée en alimentation mais aussi en médecine, en cosmétique et en parfumerie. L’utilisation médicinale des feuilles d’olivier est d’introduction plus récente, en particulier pour leurs vertus anti hypertensives.
 

Principales indications

En rapport avec ses actions hypotensives :
  • HTA légère à modérée
 
En rapport avec ses actions hypocholestérolémiantes :
  • Dyslipidémie, en particulier avec élévation du LDL-C, en association avec un régime adapté et/ou un traitement anti cholestérolémiant
  • En prévention des complications cardiovasculaires (athérothrombose)
 
En rapport avec ses actions hypoglycémiantes :
  • Insulinorésistance et diabète de type 2, en association avec un régime adapté et/ou un traitement antidiabétique
 
En rapport avec ses actions hypotensives, hypocholestérolémiantes et hypoglycémiantes :
  • Syndrome métabolique, en association avec un régime adapté
OLIVIER feuille

Principales propriétés pharmacologiques

Action antioxydante
 
Les flavonoïdes exercent leur activité antioxydante via leur groupe hydroxyle. Cette action est également
due à la présence de triterpènes10.
 

Action hypocholestérolémiante
 
Cette action hypocholestérolémiante est associée à une diminution du LDL-C, des LDL oxydées et des triglycérides6.
 
 
Action antispasmodique sur la musculature lisse (intestin, trachée, artère…)
 
L’oleuropéoside inhibe les spasmes provoqués par l’acétylcholine, la nicotine et l’histamine7.
 

Action antibactérienne
 
L’extrait de feuille d’olivier est actif in vitro contre certains germes (Staphylococcus, Streptococcus,
Haemophilus, Pseudomonas…). Il est également actif dans certaines affections virales. Cet effet
est essentiellement à rattacher aux iridoïdes(oleuropéoside, ligstroside, hydroxytyrosol) et aux triterpènes (acide oléanolique)17,18.

Associations de plantes avec OLIVIER feuille

  • Hypertension artérielle légère à modérée (liée à la ménopause)
 
  • Prévention du vieillissement si fragilité cardiovasculaire
  • Syndrome métabolique avec hypercholestérolémie après 65 ans + Schisandra
 
  • Hypertension légère à modérée avec IMC <25
  • Hypertension légère à modérée avec IMC >25
 
  • Syndrome métabolique avec hypercholestérolémie en première intention ou en accompagnement d’un traitement pour hypercholestérolémie légère à modérée
 

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Aucune

Contre-indications

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation..

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
 
 

Action antihypertensive
L’administration de l’extrait permet une diminution de la pression artérielle systolique et diastolique comparable à celle observée avec le traitement allopathique5.
L’effet hypotenseur des feuilles d’olivier s’exerce de différentes façons :
•Inhibition de l’enzyme de conversion de l’angiotensine par l’oléacine et par les produits d’hydrolyse enzymatique des sécoiridoïdes6,7.

•Effet vasodilatateur8,9
 
 
1. Clarke, N. E.; Turner, A. J. Angiotensin-converting enzyme 2: the first decade. Int J Hypertens. 2012, 307-315.
2. de Gasparo M.; Catt, K. J.; Inagami, T.; Wright, J. W.; Unger, T. International union of pharmacology. XXIII. The angiotensin II receptors. Pharmacol. Rev 2000, 52 (3), 415-472.
3. Pinheiro, S. V.; Simoes E Silva AC Angiotensin converting enzyme 2, Angiotensin-(1-7), and receptor MAS axis in the kidney. Int J Hypertens. 2012, 2012, 414128.
4. McFarlane, S. I.; Kumar, A.; Sowers, J. R. Mechanisms by which angiotensin-converting enzyme inhibitors prevent diabetes and cardiovascular disease. Am. J Cardiol. 2003, 91 (12A), 30H-37H.
5. Susalit, E.; Agus, N.; Effendi, I.; Tjandrawinata, R. R.; Nofiarny, D.; Perrinjaquet-Moccetti, T.; Verbruggen, M. Olive (Olea europaea) leaf extract effective in patients with stage-1 hypertension: comparison with Captopril. Phytomedicine 2011, 18 (4), 251-258.
6. Somova, L. I.; Shode, F. O.; Ramnanan, P.; Nadar, A. Antihypertensive, antiatherosclerotic and antioxidant activity of triterpenoids isolated from Olea europaea, subspecies africana leaves. J Ethnopharmacol. 2003, 84 (2-3), 299-305.
7. Hansen K, A. A. B. C. S. R. J. S.N. U. W. S. U. Isolation of an angiotensin converting enzyme (ACE) inhibitor from Olea europaea and Olea lancea. Phytomedicine 1996, 2 (4), 319-325.
8. Khayyal, M. T.; el-Ghazaly, M. A.; Abdallah, D. M.; Nassar, N. N.; Okpanyi, S. N.; Kreuter, M. H. Blood pressure lowering effect of an olive leaf extract (Olea europaea) in L-NAME induced hypertension in rats. Arzneimittelforschung. 2002, 52 (11), 797-802.
9. Zarzuelo, A.; Duarte, J.; Jimenez, J.; Gonzalez, M.; Utrilla, M. P. Vasodilator effect of olive leaf. Planta Med 1991, 57 (5), 417-419.
10. Benavente-Garcia, O.; Castillo, J.; Lorente, J.; Alcaraz, M. Radioprotective effects in vivo of phenolics extracted from Olea europaea L. leaves against X-rayinduced chromosomal damage:
comparative study versus several flavonoids and sulfurcontaining compounds. J Med Food. 2002, 5 (3), 125-135.
11. Manna, C.; Migliardi, V.; Golino, P.; Scognamiglio, A.; Galletti, P.; Chiariello, M.; Zappia, V. Oleuropein prevents oxidative myocardial injury induced by ischemia and reperfusion. J Nutr Biochem. 2004, 15 (8), 461-466.
12. Alirezaei, M.; Dezfoulian, O.; Neamati, S.; Rashidipour, M.; Tanideh, N.; Kheradmand, A. Oleuropein prevents ethanol induced gastric ulcers via elevation of antioxidant enzyme activities in rats. J Physiol Biochem. 2012.
13. Poudyal, H.; Campbell, F.; Brown, L. Olive leaf extract attenuates cardiac, hepatic, and metabolic changes in high carbohydrate-, high fat-fed rats. J Nutr 2010, 140 (5), 946-953.
14. Sato, H.; Genet, C.; Strehle, A.; Thomas, C.; Lobstein, A.; Wagner, A.; Mioskowski, C.; Auwerx, J.; Saladin, R. Anti-hyperglycemic activity of a TGR5 agonist isolated from Olea europaea. Biochem. Biophys Res Commun 2007, 362 (4), 793-798.
15. Al-Azzawie, H. F.; Alhamdani, M. S. Hypoglycemic and antioxidant effect of oleuropein in alloxan-diabetic rabbits. Life. Sci 2006, 78 (12), 1371-1377.
16. Gonzalez, M.; Zarzuelo, A.; Gamez, M. J.; Utrilla, M. P.; Jimenez, J.; Osuna, I. Hypoglycemic activity of olive leaf. Planta Med 1992, 58 (6), 513-515.
17. Furneri, P. M.; Marino, A.; Saija, A.; Uccella, N.; Bisignano, G. In vitro anti mycoplasmal activity of oleuropein. Int J Antimicrob. Agents. 2002, 20 (4), 293-296.
18. Bisignano, G.; Tomaino, A.; Lo, C. R.; Crisafi, G.; Uccella, N.; Saija, A. On the in-vitro antimicrobial activity of oleuropein and hydroxytyrosol. J Pharm Pharmacol. 1999, 51 (8), 971-974.