Andrographis

Andrographis paniculata

Botanique

L’Andrographis paniculata originaire du continent indien s’est bien implantée dans toute l’Asie. Ses propriétés sont exploitées depuis des centaines d’années dans les usages médicinaux traditionnels de ces régions. En Médecine Traditionnelle Chinoise, elle permet de « débarrasser le corps de la chaleur excessive et des toxines », notamment dans les poumons, la gorge et les voies urinaires.

En Ayurvéda, elle est couramment utilisée pour compléter différentes formules à tropisme hépatodigestif et respiratoire.

L’andrographis est également connue sous le nom de chirette verte, échinacée chinoise, Chuān Xīn Lian, Kalmegh, roi de l’amertume (Bitter King / King of Bitterness), en raison de la saveur très amère de toutes les parties de la plante1,2.

Ayant fait l’objet d’études cliniques, l’utilisation de l’andrographis est citée par l’OMS* dans la prévention et le traitement symptomatique des infections ORL (rhume, sinusite non compliquée, bronchite, angine/pharyngite), infections des voies urinaires basses et diarrhée aiguë3. En phytothérapie, on utilise les parties aériennes de l’andrographis.

Il aura fallu attendre le XXème siècle avec 3 dates charnières pour que cette plante se fasse une place dans la pharmacopée naturelle européenne : 

1919 - L’andrographis contre l’épidémie de grippe « espagnole »
L’andrographis se fait remarquer par les Européens lors de l’épidémie de grippe qui ravage en 1919 l’Europe et l’Amérique, faisant près de 20 millions de mort. L’Asie est également touchée, majoritairement la Chine avec plus de 5 millions de morts mais l’Inde est étonnamment épargnée. Ce phénomène serait en fait attribué à l’usage de l’andrographis qui aurait permis de prévenir et d’enrayer cette épidémie. Cette affirmation, soutenue par des chercheurs actuels autant que par les médecins traditionnels Indiens, a gagné en crédibilité lors de différentes vagues d’épidémie de grippes en Inde.

1990 - Naissance du Kan Jan®, le premier remède européen à base d’andrographis
Swedish Herbal Institute, une société suédoise qui se dédie au développement de produits à base de plantes avec l’appui de données scientifiques, crée le Kan Jan®. Ce sirop, composé d’extrait d’andrographis et d’extrait d’éleuthérocoque, est préconisé en cas de rhumes. Il devient très populaire en Suède et dans les
pays scandinaves, et sera utilisé pour beaucoup d’études corroborant l’efficacité de la plante.

2004 - L’adoubement scientifique
Les auteurs d’une analyse portant sur 4 essais cliniques en double aveugle concluaient que l’andrographis est plus efficace qu’un placebo pour traiter les infections respiratoires sans complications1.

 

 

* Organisation Mondiale de la Santé

Principales indications

Prévention et prise en charge des infections virales, notamment des voies respiratoires. 

Andrographis

Principales propriétés pharmacologiques

L’andrographis possède de nombreuses activités qui ont été démontrées dans plusieurs études in vitro ou ex vivo : antibactérienne, antivirale, immunostimulante, antipyrétique, antidiarrhéique, anti-inflammatoire, antimalariale, hépatoprotectrice.

Ces activités sont récapitulés dans les monographies OMS* et EMA**3,5 :


Anti-infectieuses
- Infections des voies respiratoires
- Antivirale
- Antibactérienne

Hépatoprotectrice

Immunostimulante

Activité anti-inflammatoire

Neuroprotectrice

Antidiabétique


* Organisation Mondiale de la Santé
** European Medecines Agency

Associations de plantes avec Andrographis

Présentation et prise en charge des infections virales, notamment des voies respiratoires : 

- Éleuthérocoque

- Zinc

- Vitamine D

- Cuivre

- Porphyra umbilicalis

 

Effets secondaires

L’administration d’une forte dose d’andrographis par voie orale peut provoquer un inconfort gastrique, des vomissements et une perte d’appétit. Ces effets indésirables seraient liés à l’amertume de l’andrographis3.
L’EMA* ne mentionne pas d’effets indésirables particuliers5.

* European Medecines Agency

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

La sécurité d’utilisation de l’andrographis chez les enfants et les adolescents n’a pas été étudiée5. L’andrographis ne doit donc pas être administré chez les enfants et les adolescents sans surveillance médicale3.

Contre-indications

L’utilisation de l’andrographis est contre-indiquée en cas d’allergie connue aux plantes de la famille des Acanthacées.
En raison de l’existence de données contradictoires dans les études in vivo chez l’animal et d’un possible effet antagoniste entre l’andrographis et la progestérone endogène24, l’andrographis ne doit pas être utilisé en cas de grossesse ou d’allaitement3,25.

Interactions médicamenteuses

Les extraits d’andrographis sont susceptibles d’avoir des effets synergiques avec l’isoniazide3.
Son utilisation est également déconseillée chez les personnes sous traitement antidiabétique ou anticoagulant3,25.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques

1. AKILANDESWARI G. et al., A Prospective Review on Phyto-Pharmacological Aspects of Andrographis paniculata Sys Rev Pharm. 2019;10(1):15-19
2. AKBAR S. Andrographis paniculata: a review of pharmacological activities and clinical effects. Altern Med Rev. 2011 Mar;16(1):66-77.
3. WHO Monographs on selected medicinal plants. Herba Andrographidis. 2002, Volume 2, 12-24.
4. BRUNETON J. Pharmacognosie, Phytochimie, plantes médicinales. 2015. 5e édition. Lavoisier. p 976-977
5. EMA. Assessment report on Andrographis paniculata Nees, folium, 2014
6. HU XY et al. Andrographis paniculata (Chuan Xin Lian) for symptomatic relief of acute respiratory tract infections in adults and children: A systematic review and meta-analysis. PLoS One. 2017 Aug 4;12(8):e0181780.
7. LIN P. et al. Inhibition of the Epstein–Barr Virus Lytic Cycle by Andrographolide. Biol. Pharm. Bull. 2008 : 31(11) 2018—2023
8. CALABRESE C. et al. A phase I trial of andrographolide in HIV positive patients and normal volunteers. Phytother Res. 2000 Aug;14(5):333-8.
9. PANOSSIAN A. et al. The Role of Adaptogens in Prophylaxis and Treatment of Viral Respiratory Infections. Pharmaceuticals (Basel). 2020 Sep 8;13(9):236.
10. ASEA A. et al. Antiviral Activity and Synergy of Herba Andrographidis and Radix Eleutherococci Preparations against SARS-CoV-2 Infected Vero E6 Human Primary Embryonic Kidney Epithelial Cells. J Altern. Complement Intreg Med. 2021, 7 :148
11. SHI TH. et al. Andrographolide and its fluorescent derivative inhibit the main proteases of 2019-nCoV and SARS-CoV through covalent linkage. Biochem Biophys Res Commun. 2020 Dec 10;533(3):467-473
12. YEARSLEY C. Features And News : Thailand Approves Asian Herb Andrographis to Treat COVID-19. HerbalEGram Issue 1, January 2021.
13. MISHRA US et al. Antibacterial Activity of Ethanol Extract of Andrographis paniculata. Indian J Pharm Sci. 2009;71(4):436-438.
14. ZHANG L. et al. Effect of Andrographolide and Its Analogs on Bacterial Infection: A Review. Pharmacology. 2020;105(3-4):123-134
15. NAGALEKSHMI R. et al. Hepatoprotective activity of Andrographis paniculata and Swertia chirayita. Food Chem Toxicol. 2011 Dec;49(12):3367-73.
16. PURI A. et al. Immunostimulant agents from Andrographis paniculata. J Nat Prod. 1993 Jul;56(7):995-9.
17. BURANA-OSOT J. et al. Characterisation and immuno-stimulating activity of polysaccharides from Thai medicinal plants. Nat Prod Res. 2010 Sep;24(15):1403-12.
18. RADHIKA P et al. Anti-inflammatory activity of chloroform extract of Andrographis paniculata nees stem. Research Journal of Biotechnology. 2009;4: 35-38.
19. CHANDRASEKARAN CV et al. Effect of an extract of Andrographis paniculata leaves on inflammatory and allergic mediators in vitro. J Ethnopharmacol. 2010 : 129: 203-207
20. LIN GAN et al. Diterpenoid Lactones with Anti-Inflammatory Effects from the Aerial Parts of Andrographis paniculata. Molecules. 2019 Jul 26;24(15):2726.
21. SANI D. et al. A standardised Andrographis paniculata Burm. Nees aqueous extract prevents Lipopolysaccharide-induced cognitive deficits through suppression of inflammatory cytokines and oxidative stress mediators. J Adv Res. 2019; 16:87-97.
22. WIDJAJAKUSUMA EC et al. Phytochemical screening and preliminary clinical trials of the aqueous extract mixture of Andrographis paniculata (Burm. f.) Wall. ex Nees and Syzygium polyanthum (Wight.) Walp leaves in metformin treated patients with type 2 diabetes. Phytomedicine. 2019 Mar 1;55:137-147
23. NUGROHO AE. et al. Pancreatic effect of andrographolide isolated from Andrographis paniculata (Burm. f.) Nees. Pak J Biol Sci. 2014 Jan 1;17(1):22-31.
24. PANOSSIAN A et al. Effect of Andrographis paniculata extract on progesterone in blood plasma of pregnant rats. Phytomedicine 1999;6(3):157-161.
25. Arrêté du 24 juin 2014 établissant la liste des plantes, autres que les champignons, autorisées dans les compléments alimentaires et les conditions de leur emploi : https:// www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/ LEGIARTI000029255052