Maté

Ilex paraguariensis

Botanique

La yerba maté est un arbre qui appartient à la famille des Aquifoliacées, principalement originaire d’une région d’Amérique du sud, située entre le Brésil, l’Argentine et le Paraguay3. Le genre Ilex comprend environ 400 espèces de plantes presque toutes originaires de zones tempérées ou tropicales4 soit d’Amérique du sud soit d’Asie.


L’arbre à l’état naturel peut atteindre 15 mètres de hauteur, mais en plantation, on le taille de manière à ce qu’il ne dépasse pas les 4 à 7 mètres5. Cet arbre ou arbuste de port dressé et évasé à cime arrondie, est une plante dioïque avec un tronc de 20 à 25 cm de diamètre et une écorce lisse de couleur gris cendré. Les feuilles sont persistantes,
simples, alternes, ovales à elliptiques, épaisses, coriaces, brillantes, de couleur verte allant du sombre au clair. Elles font de 5 à 8 cm de long et de 4 à 5 cm de large. Leurs bords sont dentelés, mais sans épines, avec des dentelures peu profondes et écartées6. Les fleurs blanches à verdâtres s’épanouissent toute l’année entre le printemps et l’été brésilien (d’octobre à décembre dans son habitat d’origine). Les fleurs sont insérées à l’aisselle des feuilles en partie terminales, grappes de minuscules fleurs unisexuées à corolle formée de 4 pétales arrondies et 4 étamines. L’arbre
donne de petits fruits qui ont la taille et l’aspect de grains de cassis. Les fruits sont petits drupes de 4 à 6 mm, ovoïdes charnues, d’une couleur rouge violacé ou noir violacé. Chaque fruit contient de un à quatre petites graines qui pourront à leur tour donner naissance à un nouvel arbrisseau6,7. La partie utilisée en phytothérapie est la feuille.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés sur l’obésité et la perte de poids :
• Accompagnement d’un régime amaigrissant

En rapport avec ses propriétés sur le métabolisme des lipides :
• Hypercholestérolémie avec élévation du LDL cholesterol
• Potentialisation de l’action des statines de synthèse ou naturelles (levure de riz rouge)

En rapport avec ses propriétés sur le métabolisme des glucides, sur l’insulinorésistance :
• Le syndrome métabolique
• Prévention de la glycation

En rapport avec ses propriétés stimulantes sur le SNC :
• Troubles de la vigilance, de l’attention et de la mémoire

En rapport avec ses propriétés stimulantes sur la performance physique :
• Episode de déprime
• Asthénie, Fatigue

Maté

Principales propriétés pharmacologiques

Perte de poids et métabolisme lipidique

Le maté est traditionnellement utilisé pour accompagner la perte de poids8. Un ensemble de données scientifiques sous-tendent cet usage : il a été montré in vitro qu’un extrait de maté inhibait l’activité de la lipase pancréatique, cela ayant pour conséquence de diminuer l’absorption des graisses. Une étude chez la souris a montré que l’administration d’extrait de maté limitait la prise de poids lorsque ces animaux étaient soumis à un régime riche en lipides. Enfin, dans un modèle de souris obèse, il a été constaté qu’un extrait de maté présentait une potentielle activité « antiobésité »9. Après 12 semaines d’un régime riche en graisses, il a été observé chez les souris ayant reçu un extrait de maté (1g/kg) une moindre prise de poids et un retour à la normale des concentrations de cholestérol, triglycérides et LDL-cholestérol. Une évaluation des effets du maté sur le profil lipidique a été réalisée chez 102 patients : 15 sujets normolipidémiques, 57 sujets dyslipidémiques et 30 sujets avec hypercholestérolémie suivant un traitement au long cours par statines10. Le maté a été administré 3 fois/jour, sous forme d’infusion, à raison de 330 ml/prise. La consommation de maté a permis de réduire de manière significative le taux de LDL-cholestérol de 8,7% chez les sujets normolipidémiques et de 8,1% chez les sujets dyslipidémiques. De façon très intéressante, chez les patients avec hypercholestérolémie ayant consommé du maté pendant 40 jours, il a été observé une réduction de 13,1% des taux de LDLcholestérol et une augmentation de 6,2% des concentrations de HDL-cholestérol. Cette étude a donc montré que les infusions de maté permettaient de renforcer le traitement par statines en induisant une diminution plus importante du LDL-cholestérol, réduisant ainsi les risques de pathologies cardiovasculaires.


Propriétés anti-athéromateuses

Chez l’animal nourri avec un régime riche en cholestérol, l’administration d’une infusion de maté a permis de réduire la progression des lésions d’athérosclérose11.

Propriétés antioxydantes11,12

Plus d’une dizaine d’études ont mis en évidence les propriétés antioxydantes d’extraits de maté, aussi bien in vitro qu’in vivo. En stimulant la péroxydase, un extrait de maté serait capable de désactiver les radicaux libres et d’inhiber l’oxydation des LDL, de protéger les protéines de la nitration et les cellules contre des agents oxydants tels que le DPPH (2.2-diphenyl-1-picrylhydrazyl). Les composés polyphénoliques (l’acide ursolique), les acides oléanolique et chlorogénique ainsi que la caféine sont responsables de ces effets.

Propriétés sur l’homéostasie glucidique16

L’apport de maté a également permis de moduler l’expression de plusieurs gènes associés à l’obésité. Dans cette même étude, il a été montré que le maté permettait d’améliorer l’insulino-résistance observée chez les souris obèses.

Propriétés anti-glycation11,12

Une hyperglycémie prolongée est responsable du phénomène de la glycation qui est l’ajout spontané d’un groupement sucre sur une protéine : il en résulte des protéines glyquées (ou AGEs) qui ne peuvent être ni détruites, ni libérées par la cellule. Ces protéines glyquées s’accumulent ainsi dans les cellules et sont à l’origine d’un vieillissement accéléré des tissus. In vitro, il a été montré qu’un extrait de maté riche en polyphénols était capable d’inhiber la formation de produits avancés de la glycation.

Propriétés stimulantes

Des propriétés spécifiques au système nerveux central et à la performance physique ont été ponctuellement rapportées.

a- Sur le SNC
Il a été montré in vitro que le maté est capable d’agir au niveau cérébral en inhibant l’activité de la mono-amine
oxydase (MAO) de 40 à 50%, limitant ainsi la dégradation de neurotransmetteurs tels que la dopamine, l’adrénaline,
la noradrénaline et la sérotonine12.

b- Sur la performance physique
Le maté possèderait la propriété de retarder la production d’acide lactique lors d’un effort physique soutenu. En
prolongeant le métabolisme aérobie des glucides, il augmente la performance cardiaque et permet donc d’améliorer la performance sportive12. De plus, la caféine contenue dans le maté lui confère des propriétés énergisantes11.

Associations de plantes avec Maté

Astragale
- Syndrome métabolique (prévention de la glycation)

Cannelle
- Syndrome métabolique (modulation de l’homeostasie glucidique) + Schisandra

Chardon-Marie
- Accompagnement d’un régime amaigrissant (détoxiquant hépatique et amélioration de l’insulinosensibilité)
- Syndrome métabolique (modulation de l’homeostasie glucidique)

Ginseng
- Troubles de la vigilance, de l’attention et de la mémoire
- Asthénie, fatigue + Éleuthérocoque
- Asthénie chez le Parkinson + Ginkgo + Fève des marais

Fève des marais
- Déprime + Rhodiole
- Troubles de la vigilance, de l’attention et de la mémoire + Ginkgo
- Asthénie chez le Parkinson + Ginkgo + Ginseng

Levure de riz rouge
- Cholestérolémie avec élévation du LDL cholestérol (potentialisation de l’action des statines)

Olivier
- Cholestérolémie avec élévation du LDL cholestérol (action sur les lipides et la glycémie)
- Syndrome métabolique (modulation de l’homeostasie glucidique)

Piloselle
- Accompagnement d’un régime amaigrissant (diurétique et détoxiquant rénal)

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Une étude de toxicité en aiguë et en subchronique chez le rat n’a pas permis de mettre en évidence d’effet toxique13.

Précautions d'emploi

Par manque d’études, le Maté n’est pas conseillé en cas de grossesse ou d’allaitement. A prendre avec précaution chez les gros consommateurs de boissons riches en caféine. Association fortement déconseillée avec une autre plante, l’éphédra, ou avec les médicaments contenant de l’éphédrine.

Contre-indications

Contre-indiqué en cas d’HTA sévère non traitée.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
  1. ROCHE. 2012 : enquête nationale sur l’obésité et le surpoids. Roche.fr. 2012.
  2. BASTIANETTO S., Bastianetto S. Yerba maté. https://www.passeportsante.net/. 2011
  3. OLIVEIRA YMM, ROTTA E. Area de distribuiçao natural de ervamate (Ilex paraguariensis A. St.-Hil.). Seminario sobre Atualidades e Perspectivas Florestais Embrapa fl orestas. 1983 .
  4. ALIKARIDIS F. Natural constituents of Ilex species. J Ethnopharmacol. 1987 ; 20 : 121- 144.
  5. MAZUCHOWSKI JZ. A cultura da ervamate. 1989 ; EMATER-PR.
  6. REITZ R et al. Projeto Madeira de Santa Catarina. 1978 ; ITAJAI.
  7. REITZ R, EDWIN G. Aquifoliaceae. Itajai Herbaírio Barbosa Rodrigues. 1967 .
  8. BRACESCO N et al. Recent advances on Ilex paraguariensis research: minireview. J Ethnopharmacol. 2011 ; 136 : 378-384.
  9. ARCARI DP et al. Antiobesity eff ects of yerba mate extract(Ilex paraguariensis) in high-fat diet-induced obese mice. Obesity (Silver Spring ). 2009 ; 17: 2127-2133.
  10. DE MORAIS EC et al. Consumption of yerba mate (Ilex paraguariensis ) improves serum lipid parameters in healthy dyslipidemic subjects and provides an additional LDLcholesterol reduction in individuals on statin therapy. J Agric Food Chem. 2009 ; 57 : 8316-8324.
  11. HECK CI, DE MEJIA EG. Yerba Mate Tea (Ilex paraguariensis): a comprehensive review on chemistry, health implications, and technological considerations. J Food Sci. 2007 ; 72 : R138-R151.
  12. BASTOS DHM et al. Yerba mate: pharmacological properties, research and biotechnology. Med Aromat Plant Sci Biotechnol. 2007 ; 1 : 37-46.
  13. DE ANDRADE F. et al. Safety assessment of yerba mate (Ilex paraguariensis) dried extract: results of acute and 90 days subchronic toxicity studies in rats and rabbits. Food Chem Toxicol. 2012 ; 50 : 328-334.
  14. RAYNAUD J. Prescription et conseil en phytothérapie. 2005 ; Paris: Éditions Tec & Doc.
  15. http://reference.medscape.com/drug/ilexparaguariensis-yerbamate-344551#3
  16. HUSSEIN GME ET AL. Protective and ameliorative eff ects of maté (Ilex paraguariensis) on metabolic syndrome in TSOD mice. Phytomedicine. 2011 Dec 15;19(1):88-97.