Harpagophytum

Harpagophytum procumbens DC

Botanique

L’harpagophytum est une plante spécifique du sud du continent africain : savanes à sols sableux des Kalahari (Namibie, Botswana et Afrique du sud) où elle se concentre autour des points d’eau, des fermes et des routes. C’est une plante pérenne à tiges rampantes rayonnantes, à feuilles opposées remarquable par ses grandes fleurs solitaires (4-6 m) dont le tube, jaune clair, s’évase en une corolle lobée d’un rouge violacé profond et par son fruit, une capsule ligneuse garnie d’aiguillons terminés par une couronne de crochets courbes et acérés. La racine principale est un axe s’enfonçant verticalement dans le sol jusqu’à un mètre de profondeur. Les tubercules secondaires peuvent atteindre jusqu’à 6 cm de diamètre et 25 cm de long et sont recouverts d’un suber brun clair à brun rougeâtre. Les parties utilisées en médecine sont les tubercules secondaires.
 
L’Harpagophytum est une plante de Namibie importée en Europe depuis 1953. Les peuples indigènes du sud de l’Afrique utilisent cette plante pour soulager de nombreux maux, dont les douleurs rhumatismales, les troubles digestifs, la fièvre et pour soulager les parturientes. Le nom latin Harpagophytum, qui signifie « harpon végétal », vient du fait que le fruit est muni de griffes qui semblent spécialement conçues pour s’agripper aux pattes, aux poils et à la peau des êtres vivants qui s’y frottent. Son nom commun, « griffe du diable » découle de l’agitation frénétique des animaux lorsque des fruits se sont incrustés dans leurs sabots ou leur toison.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés analgésiques :
  • Douleurs en rhumatologie : lombalgies aiguës, arthroses…
 
En rapport avec ses propriétés anti-inflammatoires :
  • Inflammations chroniques en rhumatologie : lombalgies chroniques, poussées congestives d’arthroses, spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde …
Harpagophytum

Principales propriétés pharmacologiques

Propriétés analgésiques et anti-inflammatoires
 
  • Propriétés analgésiques
  • Propriétés anti-inflammatoires

Efficacité des extraits d’Harpagophytum dans la prise en charge des douleurs arthrosiques du genou, de la hanche, des vertèbres et des lombalgies chroniques avec un fort niveau de preuve pour ces dernières. Ainsi, la majorité des études cliniques indique que l’Harpagophytum est un analgésique et anti-inflammatoire intéressant dans les situations d’inflammation aiguë ou chronique, permettant de soulager la douleur et d’améliorer la mobilité dans diverses pathologies
rhumatologiques.

 

Autres propriétés18

  • Propriétés anti-microbiennes
  • Propriétés antioxydantes
  • Effets cardiaques et neuromusculaires

Effets secondaires

Rares effets secondaires gastro-intestinaux (diarrhées, nausées, vomissements, douleur abdominale).

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Déconseillé en cas d'ulcères (estomac ou duodénum) ou de calculs rénaux.

Contre-indications

Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Anti-arythmiques : compte tenu de ses effets anti-arythmiques, une interaction est possible.
Anticoagulants et antiplaquettaires : un cas de purpura a été rapporté suite à la prise d’Harpagophytum.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
1. Modic MT, Ross JS. Lumbar degenerative disk disease. Radiology 2007;245:43-61.
2. Inaba K, Murata K, Naruto S, Matsuda H. Inhibitory effects of devil’s claw (secondary root of Harpagophytum procumbens) extract and harpagoside on cytokine production in mouse macrophages. J Nat Med 2010;64:219-22.
3. Andersen ML, Santos EH, Seabra ML, da Silva AA, Tufik S. Evaluation of acute and chronic treatments with Harpagophytum procumbens on Freund’s adjuvant-induced arthritis in rats. J Ethnopharmacol 2004;91:325-30.
4. Veron, O. Lombalgie chronique et réentraînement à l’effort : application de la notion de niveau de douleur cliniquement acceptable. 2008. Université Paris Descartes, faculté de médecines.
5. Biyani A, Andersson GB. Low back pain: pathophysiology and management. J Am Acad Orthop Surg 2004;12:106-15.
6. Nguyen C, Poiraudeau S, Revel M, Papelard A. Lombalgie chronique : facteurs de passage à la chronicité. Revue du Rhumatisme 2009;76:537-42.
7. Walker BF, Williamson OD. Mechanical or inflammatory low back pain. What are the potential signs and symptoms? Man Ther 2009;14:314-20.
8. Le GL, Borderie D, Kaplan G, Berenbaum F. Systemic inflammatory response with plasma C-reactive protein elevation in disk-related lumbosciatic syndrome. Joint Bone Spine 2000;67:452-5.
9. Franson RC, Saal JS, Saal JA. Human disc phospholipase A2 is inflammatory. Spine (Phila Pa 1976 ) 1992;17:S129-S132.
10. Kawakami M, Tamaki T, Hayashi N, Hashizume H, Nishi H. Possible mechanism of painful radiculopathy in lumbar disc herniation. Clin Orthop Relat Res 1998;241-51.
11. Saal JS, Franson RC, Dobrow R, Saal JA, White AH, Goldthwaite N. High levels of inflammatory phospholipase A2 activity in lumbar disc herniations. Spine (Phila Pa 1976) 1990;15:674-8.
12. ANAES. Diagnostic, prise en charge et suivi des malades atteints de lombalgies chroniques. 2000. Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé.
13. Chrubasik JE, Roufogalis BD, Chrubasik S. Evidence of effectiveness of herbal antiinflammatory drugs in the treatment of painful osteoarthritis and chronic low back pain. Phytother Res 2007;21:675-83.
14. Bruneton J. Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales. 1999.
15. Claude, F. L’intérêt thérapeutique de l’Harpagophytum procumbens dans les pathologies rhumatismales. 2003. Université de Bourgogne - Faculté de pharmacie.
16. Grant L, McBean DE, Fyfe L, Warnock AM. A review of the biological and potential therapeutic actions of Harpagophytum procumbens. Phytother Res 2007;21:199-209.
17. Baghdikian B, Lanhers MC, Fleurentin J et al. An analytical study, anti-inflammatory and analgesic effects of Harpagophytum procumbens and Harpagophytum zeyheri. Planta Med 1997;63:171-6.
18. Natural Standard. Devil’s claw, Professional Monograph. 2011.
19. Fiebich BL, Munoz E, Rose T, Weiss G, McGregor GP. Molecular Targets of the Antiinflammatory Harpagophytum procumbens (Devil’s claw): Inhibition of TNFalpha and COX-2 Gene Expression by Preventing Activation of AP-1. Phytother Res 2011.
20. Georgiev MI, Alipieva K, Orhan IE. Cholinesterases Inhibitory and Antioxidant Activities of Harpagophytum procumbens from In Vitro Systems. Phytother Res 2011.
21. Brendler T, Gruenwald J, Ulbricht C, Basch E. Devil’s Claw (Harpagophytum procumbens DC): an evidence-based systematic review by the Natural Standard Research Collaboration. J Herb Pharmacother 2006;6:89-126.