Guarana

Paullinia cupana

Botanique

Le Paullinia cupana Kunth. est un arbuste grimpant (liane laineuse) à croissance rapide de 2 à 3 mètres
de hauteur. Les feuilles sont composées de cinq folioles et les fleurs apparaissent en panicules d’un jaune clair. Les fruits présentent une coloration allant du rouge foncé à l’orange, voire même au jaune. Ils sont partiellement ouverts, laissant apparaître 1 à 3 graines de couleur châtain foncé, dont la partie inférieure est recouverte d’un épais arille (membrane) blanc. Il est originaire du Brésil et d’autres pays d’Amazonie. La graine est la partie de la plante utilisée en médecine.
 
Le Guarana provient d’une préparation obtenue avec les graines de Paullinia cupana. Il était déjà employé à l’époque précolombienne, et son nom provient d’ailleurs de la tribu des Guarani, des Amérindiens d’Amazonie, qui utilisaient la graine sous forme torréfiée puis malaxée durant les périodes de disette afin de mieux supporter la faim. Les Indiens ont été les premiers à découvrir tous les effets physiologiques et médicinaux de cette liane sacrée. Son utilisation dans le monde Occidental remonte à la fin du XIXème siècle, quand le Guarana a été inscrit à la Pharmacopée19 et reconnu pour ses propriétés stimulantes.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés rapides sur les capacités cognitives (vigilance, mémoire, concentration)
  • Les étudiants en période d’examens
  • Les personnes âgées en période de stress
  • Lors d’efforts soutenus
 
En rapport avec ses propriétés sur la fatigue physiques
  • Récupération lors de surmenage ou de stress
  • Asthénie lors de chimiothérapie
 
En rapport avec ses propriétés satiétogènes , énergétiques et métaboliques
  • Accompagnement des régimes amaigrissants chez les sujets en surpoids ou obèses
  • Cellulite
Guarana

Principales propriétés pharmacologiques

Stimulant physique et intellectuel

Il a été noté une action positive du guarana sur les capacités physiques, notamment en période de stress, et une amélioration des capacités mnésiques24,25,26,27,28.
Le guarana a donc induit une amélioration de la mémoire, vivacité d’esprit et satisfaction. Les auteurs suggèrent que la caféine n’est pas le seul principe actif à l’origine des effets décrits. D’autres composants de cette plante pourraient également intervenir.
 
 
Effet sur l’asthénie liée à la chimiothérapie
 
 
Régulation de la satiété31

Ralentit de 53% la progression du bol alimentaire au niveau de l’estomac par rapport au placebo (p=0,025) et ainsi augmentait la durée de la période de satiété31.
 
 
Effets sur les métabolismes lipidique et énergétique

Le guarana est traditionnellement utilisé comme adjuvant des régimes amaigrissants32. Des études cliniques chez des sujets obèses ont montré que la caféine ou le guarana associés à d’autres plantes ont des effets significatifs sur la perte de poids22, et sur la dépense énergétique chez des sujets sains33,34. Une étude clinique chez des sujets sains a montré que l’ingestion d’une dose unique de 2,72g de guarana augmente significativement le quotient respiratoire (reflet de l’oxydation des lipides)28.
 
 
Effet sur la glycémie 36

In vivo, il a été montré qu’un extrait aqueux de guarana modifie la réponse glycémique suite à un effort.
 
 
Activité antioxydante

In vitro, il a été montré que de la poudre de guarana réduit la peroxydation lipidique spontanée37.
Dans un autre modèle, un extrait hydro-alcoolique de guarana a limité la mortalité des fibroblastes et les effets pro-oxydants (peroxydation lipidique, dommage à l’ADN, stress oxydant) induits par un agent chimique libérant du NO38.
 
 
Protection de la muqueuse gastrique40

réduction significative de lésions gastriques induites par l’éthanol ou l'indométacine. La caféine ne serait pas le seul constituant à l’origine de cette action protectrice.

Effets secondaires

En cas de surdosage : excitabilité, agitation maux de tête, diurèse augmentée.
Des palpitations, diarrhées et nausées ont été constatées après l'ingestion de 15 g de guarana.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Contient de la caféine.

Contre-indications

Ulcères gastro-duodénaux, troubles cardiovasculaires (hypertension, arythmie, hyperthyroïdisme)41.
Déconseillé chez les personnes présentant une allergie déclarée aux Sapindacées34.
Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

L’association avec les préparations à base d’éphédrine est fortement déconseillée43,44.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
1. FISONE G et al. Caffeine as a psychomotor stimulant: mechanism of action. Cell Mol Life Sci. 2004 ; 61 : 857-872.
2. JACOBSON KA, GAO ZG. Adenosine receptors as therapeutic targets. Nat Rev Drug Discov. 2006 ; 5 : 247-264.
3. CHEN JF et al. Adenosine receptors as drug targets—what are the challenges? Nat Rev Drug Discov. 2013 ; 12 : 265-286.
4. MURRAY RK et al. Biochimie de Harper. 2010 ; De Boeck Supérieur.
5. WALSH DA, VAN PATTEN SM. Multiple pathway signal transduction by the cAMP-dependent protein kinase. Faseb J. 1994 ; 8 : 1227-1236.
6. ROSE’MEYER RB. Adenosine receptor interactions alter cardiac contractility in rat heart. Clin Exp Pharmacol Physiol. 2010 ; 37 : 46- 50.
7. HERMAN A, HERMAN AP. Caffeine’s mechanisms of action and its cosmetic use. Skin Pharmacol Physiol. 2013 ; 26 : 8-14.
8. JACOBSON KA. Introduction to adenosine receptors as therapeutic targets. Handb Exp Pharmacol. 2009 ; 1-24.
9. WATSON J, KERR D. The best defense against hypoglycemia is to recognize it: is caffeine useful? Diabetes Technol Ther. 1999 ; 1 : 193-200.
10. HECKMAN MA et al. Caffeine (1, 3, 7-trimethylxanthine) in foods: a comprehensive review on consumption, functionality, safety, and regulatory matters. J Food Sci. 2010 ; 75 : R77-R87.
11. PORKKA-HEISKANEN T et al. Adenosine, energy metabolism, and sleep. ScientificWorldJournal. 2003 ; 3 : 790-798.
12. BILLIARD M, DAUVILLIER Y. Les troubles du sommeil. 2005 ; Paris: Masson.
13. HUANG ZL et al. The role of adenosine in the regulation of sleep. Curr Top Med Chem. 2011 ; 11 : 1047-1057.
14. PORKKA-HEISKANEN T. Methylxanthines and sleep. Handb Exp Pharmacol. 2011 ; 331-348.
15. LIEBERMAN HR. Nutrition, brain function and cognitive performance. Appetite. 2003 ; 40 : 245-254.
16. CAULI O, MORELLI M. Caffeine and the dopaminergic system. Behav Pharmacol. 2005 ; 16 : 63-77.
17. GLADE MJ. Caffeine-Not just a stimulant. Nutrition. 2010 ; 26 : 932-938.
18. NEHLIG A. Is caffeine a cognitive enhancer? J Alzheimers Dis. 2010 ; 20 Suppl 1 : S85-S94.
19. MORTON JF. Widespread tannin intake via stimulants and masticatories, especially guarana, kola nut, betel vine, and accessories. Basic Life Sci. 1992 ; 59 : 739- 765.
20.BALLET R. Le guarana: Paullinia cupana H.B.K. var. sorbilis (Mart.) Ducke, une plante à caféine brésilienne. 15-2-2000. Université de Franche-Comté - Faculté de médecine et de pharmacie de Besançon.
21. HENMAN AR. Guarana (Paullinia cupana var. sorbilis): ecological and social perspectives on an economic plant of the central Amazon
basin. J Ethnopharmacol. 1982 ; 6 : 311-338.
22. GHEDIRA K, GOETZ P. Guarana, Paullinia cupana Kunth ex H.B.K. var. sorbilis (Sapindaceae). Phytothérapie. 2013 ; 11 : 121-125.
23. Raintree Tropical Plant Database.Guarana. http://www.raintree.com/guarana.htm. 17-12-2012.
24. ESPINOLA EB et al. Pharmacological activity of Guarana (Paullinia cupana Mart.) in laboratory animals 1. J Ethnopharmacol. 1997 ; 55 : 223-229.
25. CAMPOS AR et al. Acute effects of guarana (Paullinia cupana Mart.) on mouse behaviour in forced swimming and open field tests. Phytother Res. 2005 ; 19 : 441-443.
26. KENNEDY DO et al. Improved cognitive performance in human volunteers following administration of guarana (Paullinia cupana) extract: comparison and interaction with Panax ginseng
1. Pharmacol Biochem Behav. 2004 ; 79 : 401-411.
27. KENNEDY DO et al. Improved cognitive performance and mental fatigue following a multi-vitamin and mineral supplement with added guarana (Paullinia cupana). Appetite. 2008 ; 50 : 506- 513.
28. EUROPEAN SCIENTIFIC COOPERATIVE ON PHYTOTHERAPY. Paulliniae Semen (Guarana Seed). 2nd, 198-205. 2009. Thieme.
29. HASKELL CF et al. A double blind, placebo-controlled, multidose evaluation of the acute behavioural effects of guarana in humans. J Psychopharmacol. 2006 .
30. DE OLIVEIRA CAMPOS MP et al. Guarana (Paullinia cupana) improves fatigue in breast cancer patients undergoing systemic chemotherapy. J Altern Complement Med. 2011 ; 17 : 505-512.
31. ANDERSEN T, FOGH J. Weight loss and delayed gastric emptying following a South American herbal preparation in overweight patients. J Hum Nutr Diet. 2001 ; 14 : 243-250.
32. WICHTL M, ANTON R. Plantes thérapeutiques. Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. 1999 .
33. BERUBE-PARENT S et al. Effects of encapsulated green tea and
Guarana extracts containing a mixture of epigallocatechin-3- gallate and caffeine on 24 h energy expenditure and fat oxidation in men. Br J Nutr. 2005 ; 94 : 432-436.
34. Natural Standard Monograph - Guarana (Paullinia cupana). http://www.naturalstandard.com/databases/herbssupplements/guarana.asp. 2013.
35. BELZA A et al. The effect of caffeine, green tea and tyrosine on thermogenesis and energy intake. Eur J Clin Nutr. 2009 ; 63 : 57- 64.
36. MIURA T et al. Effect of guarana on exercise in normal and epinephrine-induced glycogenolytic mice. Biol Pharm Bull. 1998 ; 21 : 646-648.
37. MATTEI R et al. Guarana (Paullinia cupana): toxic behavioral effects in laboratory animals and antioxidants activity in vitro. J Ethnopharmacol. 1998 ; 60 : 111- 116.
38. BITTENCOURT LS et al. The protective effects of guarana extract (Paullinia cupana) on fibroblast NIH-3T3 cells exposed to sodium nitroprusside. Food Chem Toxicol. 2013 ; 53 : 119-125.
39. PORTELLA RL et al. Guarana (Paullinia cupana Kunth) effects on LDL oxidation in elderly people: an in vitro and in vivo study. Lipids Health Dis. 2013 ; 12 : 12.
40. CAMPOS AR et al. Guarana (Paullinia cupana Mart.) offers protection against gastric lesions induced by ethanol and indomethacin in rats. Phytother Res. 2003 ; 17 : 1199-1202.
41. European Medicines Agency. Community herbal monograph on Paullinia cupana Kunth ex H.B.K. var. sorbilis (Mart.) Ducke, semen. 22-5-2012:
42. RODRIGUES M et al. Herb-Drug Interaction of Paullinia cupana (Guarana) Seed Extract on the Pharmacokinetics of Amiodarone in Rats. Evid Based Complement Alternat Med. 2012 ; 1-10
43. RAYNAUD J. Prescription et conseil en phytothérapie. 2005 ; Paris: Éditions Tec & Doc.
44. BRUNETON J. Phytothérapie, les données de l’évaluation. 2002 ; Paris: Lavoisier.