Gattilier

Vitex agnus-castus

Botanique

Le gattilier est un arbrisseau touffu, originaire de Grèce et d’Italie, que l’on rencontre fréquemment dans les régions du littoral méditerranéen ainsi qu’en Asie centrale. La plante est devenue très rare en France et les pieds sauvages sont protégés. Le gattilier dégage une odeur épicé et poivré, ses tiges droites peuvent atteindre 1,5 m à 2 m de hauteur, ses feuilles sont composés de 5 folioles lancéolés et vert foncé Les fleurs, de couleur bleue/violette, disposés en grappes à la partie terminale de la tige, apparaissent entre juin et août. Les fruits, de maturation lente et qui apparaissent de façon continue, sont la partie de la plante utilisé en phytothérapie.

Principales indications

En rapport avec ses propriétés inhibitrices de la sécrétion de prolactine :
  • Syndrome prémenstruel - Hyperoestrogénie (fibrome, hyperplasie de la muqueuse utérine)
  • Hyperprolactinémie
  • Maladie de Parkinson (en accompagnement des traitements classiques)
Gattilier

Principales propriétés pharmacologiques

Selon les Cahiers de l’Agence «Médicaments à base de plantes», le gattilier est traditionnellement utilisé par voie orale dans les règles douloureuses et dans le traitement symptomatique des états neurotoniques des adultes et des enfants, notamment en cas de troubles mineurs du sommeil.
 

Inhibition de la sécrétion de prolactine : traitement des mastodynies et des cycles irréguliers
 
Le Vitex agnus castus agit de façon similaire à la dopamine. La diminution de la sécrétion de prolactine permet un allongement de la durée de vie du corps jaune et donc une régulation de la durée des , cycles12. Certains diterpènes comme le rotundifurane et les clerodadienols du gattilier présentent une activité agoniste dopaminergique et inhibent la sécrétion de prolactine in vivo14. Le gattilier établit une phase lutéale normale chez les femmes présentant une hyperprolactinémie latente.
 

Amélioration globale des symptômes du syndrome prémenstruel
 
De nombreuses études cliniques1,3,8,11 ont montré l’efficacité du gattilier dans le traitement du syndrome prémenstruel, notamment au niveau des symptômes suivants : l’irritabilité, les troubles de l’humeur, la colère, la migraine, les autres symptômes menstruels (incluant les oedèmes) et la tension mammaire11.
 

Activation des récepteurs μ aux opioïdes13
 
Le gattilier agit en tant qu’agoniste des récepteurs μ aux opiacé. Il va donc mimer l’action de la β-endorphine et limiter l’apparition des symptômes lié au syndrome prémenstruel.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Associations de plantes avec Gattilier

 
 

Effets secondaires

Aucun connu à ce jour.

Toxicité

Aucune connue à ce jour.

Précautions d'emploi

Déconseillé chez les femmes allaitantes.

 

Contre-indications

Les femmes enceintes sont invitées à prendre l’attache d’un professionnel de santé avant toute complémentation.

Interactions médicamenteuses

Aucune connue à ce jour4. Il n’y a pas d’interférence avec les contraceptifs oraux. Interactions théoriques avec les antagonistes dopaminergiques4.

Ces données, non exhaustives, sont issues de la littérature scientifiques. Elles peuvent être amenées à évoluer dans le temps en fonction de nouvelles données

Références bibliographiques

Afficher les références bibliographiques
  1. ATMACA M et al. Fluoxetine versus Vitex agnus castus extract in the treatment of premenstrual dysphoric disorder. Hum Psychopharmacol. 2003 ; 18 (3) : 191-5.
  2. BANH L. Le Gattilier : Vitex agnus-castus L. Thèse de pharmacie 2002, Paris.
  3. BERGER D et al. Efficacy of Vitex agnus castus L. extract Ze 440 in patients with premenstrual syndrome (PMS). Arch Gynecol Obstet. 2000 ; 264 (3) : 150-3.
  4. DANIELE C et al. Vitex agnus castus: a systematic review of adverse events. Drug Saf. 2005 ; 28 (4) : 319-32.
  5. HALASKA M et al. Treatment of cyclical mastalgia with a solution containing a Vitex agnus castus extract: results of a placebo controlled double-blind study. Breast. 1999 ; 8 (4) : 175-81.
  6. JARRY H et al. In vitro prolactin but not LH and FSH release is inhibited by compounds in extracts of Agnus castus: direct evidence for a dopaminergic principle by the dopamine receptor assay. Exp Clin Endocrinol. 1994 ; 102 (6) : 448-54.
  7. LAROUSSE. Encyclopédie des plantes médicinales : identification, préparation, soins. 2002 ; 15.
  8. LOCH EG et al. Treatment of premenstrual syndrome with a phytopharmaceutical formulation containing Vitex agnus castus. J Womens Health Gend Based Med. 2000 ; 9 (3) : 315-20.
  9. MILEWIZCZ A et al. Vitex agnus castus extract in the treatment of luteal phase defects due to latent hyperprolactinemia. Results of a randomized placebo-controlled double-blind study. Arzneimittelforschung. 1993 ; 43 (7) : 752-6.
  10. RAYNAUD J et al. Prescription et conseil en phytothérapie. Ed. Tec et Doc, 2005 ; 97-9.
  11. SCHELLENBERG R. Treatment for the premenstrual syndrome with agnus castus fruit extract: prospective, randomised, placebo controlled study. BMJ. 2001 ; 322 (7279) : 134-7.
  12. SLIUTZ G et al. Agnus castus extracts inhibit prolactin secretion of rat pituitary cells. Horm Metab Res. 1993 ; 25 (5) : 253-5.
  13. WEBSTER DE. et al. Activation of the mu-opiate receptor by Vitex agnus castus methanol extracts: implication for its use in PMS. J Ethnopharmacol. 2006 ; 106 (2) : 216-21.
  14. WUTTKE W et al. Chaste tree (Vitex agnus-castus) - pharmacology and clinical indications. Phytomedicine. 2003 ; 10 (4) : 348-57.