fleur passiflore

Profiter de la vie en optimisant ses nuits

Pour être en forme, un sommeil réparateur est primordial ! Nous sommes assez inégaux face au sommeil et celui de certains peut se dérégler plus facilement. La nuit étant le moment pendant lequel l’organisme réajuste ses différentes fonctions de détoxification, de défenses, de résistance au stress... il est important de ne pas laisser des troubles du sommeil s’installer :

Déconnecter 

Des contrariétés sont souvent à l’origine de difficultés d’endormissement ou de réveils nocturnes. Notre cerveau et/ou notre corps ont du mal à déconnecter et se manifestent ainsi. De nombreuses techniques peuvent aider à lâcher prise : méditation, cohérence cardiaque, yoga, ou simplement des respirations profondes. Des plantes pourront également vous aider à prendre du recul et favoriseront la relaxation comme la passiflore, le bourgeon de figuier et la camomille matricaire. L’eschscholtzia, le pavot de californie, sera, quant à lui, plutôt indiqué en cas de réveils nocturnes. Pour ceux qui ont tendance à somatiser et à garder des tensions physiques pendant la nuit comme la mâchoire qui se serre, les vertus décontractantes de la valériane seront idéales.

Renforcer ses capacités d’adaptation 

Notre organisme est conçu pour répondre à des stress physiques et psychiques. Une sollicitation excessive peut cependant entraîner des déséquilibres avec un impact fréquent sur la qualité de sommeil. Des plantes dites adaptogènes comme la rhodiole, l’éleuthérocoque et l’ashwagandha pourront prévenir une désharmonisation de ces rythmes et vous aider à être au mieux de votre forme physique et psychique.

Harmoniser ses cycles 

Dormir dans le noir total est indispensable à la fabrication de la mélatonine. Cette hormone est sécrétée en réponse à l’obscurité, et sa production est inhibée par la lumière. Elle régule nos rythmes veille/sommeil. La lumière bleue des écrans perturbe fortement la glande pinéale qui sécrète la mélatonine. Pour favoriser l’endormissement, l’idéal serait de se couper de cette lumière deux heures avant le coucher. Soyez vigilants, les origines d’une fatigue qui perdure peuvent être multifactorielles. L’avis d’un praticien de santé pourra être pertinent pour prendre en compte, de façon globale, votre problématique et apporter une réponse adaptée.

 

Les actifs cités dans l'article