Soutenir ses capacités de résilience

Soutenir ses capacités de résilience

Les nutriments indispensables 

En augmentant notre consommation cellulaire en nutriments essentiels, notre organisme s’adapte naturellement au stress. Mais lorsque les problématiques auxquelles nous sommes soumises perdurent, nos réserves nutritionnelles diminuent à mesure des sollicitations. Pour ne pas qu’un déséquilibre physiologique s’exprime par des troubles comme une déprime, une baisse immunitaire, une fatigue chronique… il est important d’apporter à son organisme les nutriments nécessaires. Le magnésium et les vitamines du groupe B sont des incontournables car le corps en consomme en grande quantité lors de  périodes stressantes. Si par exemple nous manquons de magnésium, la fatigue et la sensibilité au stress augmentent. Un cercle vicieux qu’il ne faut pas laisser s’installer ! 1 Français sur 3 ne consomme pas assez de magnésium et serait en déficit sans le savoir(a).

 

Tenir le rythme avec les plantes adaptogènes 

Le contexte global qui chamboule notre quotidien dure depuis plusieurs mois et une résolution définitive semble encore floue. Notre organisme doit donc s’adapter sur le long terme. Offrez-lui donc une plante adaptogène comme la rhodiole, le schisandra ou encore l’éleuthérocoque. Ces plantes minimisent les conséquences physiologiques des stress émotionnels et physiques et permettent de rester d’attaque pour affronter le quotidien.

 

Relaxer le corps et l’esprit 

Les restrictions particulières et le confinement nous invitent à ralentir. Cela peut être l’occasion de se reconnecter à soi et à un rythme de sommeil récupérateur. Pas forcément facile vu les circonstances mais certaines plantes comme la valériane, l’eschscholtzia ou encore la passiflore pourront vous y aider en favorisant la relaxation de l’organisme dans sa globalité.

 

 

 

(a) Etude SU.VI.MAX (Supplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants), Dr S. Hercberg , 1994 -2003

Les actifs cités dans l'article