image plante astragale

4ème vague : et si vous renforciez votre immunité aspécifique ?

L’immunité naturelle, dite aspécifique, constitue une première ligne de défense, capable d’arrêter la plupart des agents pathogènes, avant que ne s’établisse une véritable infection. Lorsqu’un agent infectieux pénètre dans l’organisme, le rôle fondamental de nos défenses est de neutraliser l'assaillant et ainsi d’arrêter l’infection.

Nous disposons tous d’un système de défense intégré, et normalement efficace, capable de repousser ou d’éliminer ces pathogènes qui tentent de nous envahir (dans l’immense majorité des cas, les infections ORL se résolvent ainsi rapidement d’elles-mêmes). Par ailleurs, nous sommes régulièrement confrontés à de nouveaux virus, et probablement à de plus en plus dans les décennies à venir.

C’est pourquoi, pour lutter efficacement contre les virus, l’immunité aspécifique est notre meilleur atout : elle permet de fournir les armes et outils nécessaires à un fonctionnement optimal des défenses naturelles et peut suffire à arrêter l’infection.

Pour être efficace, il nous faut déployer un large bouclier, complémentaire à la vaccination (par nature ciblée sur un unique pathogène), capable de répondre indistinctement, mais efficacement, à une multitude de pathogènes, quelle que soit la nature de l’agresseur (virus, bactéries, champignons…).

Plusieurs vitamines, minéraux, et oligo-éléments jouent un rôle important et complémentaire dans le soutien de nos défenses naturelles. De plus, certaines plantes ont également fait la preuve de leur intérêt pour soutenir ou renforcer nos défenses naturelles.

 

Combiner les actifs de plantes

Les plantes nous offrent des actifs intéressants dans de nombreuses situations. Choisissez-les en combinant celles qui renforcent le système immunitaire, comme l’échinacée et le cassis, avec celles qui aident à combattre les causes des infections saisonnières et soutiennent le système respiratoire, comme le cyprès, le sureau, et l’andrographis.

La réglisse et le cyprès sont également deux plantes aux propriétés antivirales démontrées. Le cyprès notamment est riche en polyphénols capables d’inhiber le cycle de réplication virale et la pénétration du virus dans les cellules hôtes. Le sureau présente également des propriétés antivirales contre plusieurs formes de virus grippaux, et stimule les défenses naturelles générales de l’organisme.

De plus, l’astragale soutient les défenses naturelles par ses activités antivirales, immunostimulantes, et antioxydantes.

Et pour mieux récupérer après un épisode difficile, pensez au ginseng ou encore à l’éleuthérocoque, pour retrouver de l’énergie pendant votre convalescence.

 

Le plein de vitamines et de minéraux

Les vitamines et minéraux aident l’organisme en agissant sur le bon fonctionnement de nos défenses et sur la réduction de la fatigue. L’incontournable vitamine D participe au bon fonctionnement de notre immunité, or 80% de la population est carencée en vitamine D(a). En apporter quotidiennement à votre organisme sur de longues périodes est l’idéal.

Parmi les minéraux, le zinc et le cuivre sont les plus connus pour leurs effets immunitaires : il est pertinent d’associer le zinc et le cuivre à la vitamine D, car ils sont également impliqués dans les fonctions immunitaires de notre organisme. Ils possèdent également des propriétés antioxydantes qui permettent de protéger les cellules contre le stress oxydatif.

Le fer, le sélénium et le magnésium sont également des minéraux indispensables au bon fonctionnement immunitaire, soit directement (effets antiviraux du sélénium par exemple), soit indirectement (le magnésium est indispensable au transport et à l’activation de la vitamine D).

 

Préserver notre système immunitaire  

Notre intestin est l’organe clé de notre système immunitaire, mais également de notre système nerveux et de notre métabolisme global. L’équilibre du microbiote intestinal est lié à la diversité et au volume des bactéries qui le composent. Les ferments lactiques sont des bactéries amies qui viennent en renfort des bactéries intestinales afin de restaurer les propriétés et l’équilibre du microbiote : citons notamment Bifidobacterium longum, Lactobacillus helveticus, Lactococcus lactis, ou Streptococcus thermophilus. Un intestin qui fonctionne bien est garant d’une bonne énergie, de capacités cérébrales opérationnelles, et d’une bonne résistance aux infections.

 

(a) Vitamin D status in French adult population: the French Nutrition and Health Survey (ENNS, 2006-2007)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les actifs cités dans l'article